Bouygues Telecom veut casser les prix de l'internet fixe en 2014

Bouygues Telecom (groupe Bouygues) proposera l'an prochain à ses clients des prix réduits dans l'internet fixe afin de contrer le développement de son rival Free.

Partager
Bouygues Telecom veut casser les prix de l'internet fixe en 2014

Dans une interview au Figaro publiée ce 20 décembre, le PDG de Bouygues, Martin Bouygues, déclare qu'une nouvelle offre Internet fixe permettra aux clients qui ont déjà souscrit une offre internet auprès du groupe de réaliser 150 euros d'économies par an. "Dans l'internet fixe, la fête est finie. Bouygues Telecom va offrir une vraie rupture en 2014, avec des technologies et des services innovants", explique-t-il. "Nous allons faire faire 150 euros d'économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront ce service, ce qui fait une économie de 12,5 euros par mois. Qui dit mieux? Que Xavier Niel (le fondateur d'Iliad, la maison mère de Free, NDLR) fasse la même chose s'il en est capable !", ajoute-t-il.

Free a créé une nouvelle rupture dans le très haut débit mobile en annonçant au début du mois qu'il proposait la 4G au prix de la 3G, ce qui a obligé ses concurrents à infléchir leur stratégie tarifaire.

Avec Reuters (Matthias Blamont, Jean-Michel Bélot)

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS