Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Boxy lève 25 millions d'euros pour déployer ses magasins autonomes dans toute la France

Levée de fonds Boxy (anciennement Storlift), start-up française à l'origine d'un concept de petit magasin autonome dans un container, lève 25 millions d'euros. Un apport financier qui va l'aider à déployer ses magasins de proximité dans toute la France.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Boxy lève 25 millions d'euros pour déployer ses magasins autonomes dans toute la France
Boxy lève 25 millions d'euros pour déployer ses magasins autonomes dans toute la France © Yoann Ouahcene

La start-up française Storlift lève 25 millions d'euros pour déployer ses magasins autonomes Boxy dans toute la France. Elle profite de cette annonce pour changer de nom, prenant celui de son produit et devenant donc Boxy. Cette série A, annoncée le 17 février 2022, a été menée par Serena avec d'appui des investisseurs historiques de la start-up : CapHorn et LocalGlobe.

Un magasin autonome dans un container
Fondée en 2020, Boxy a mis au point un magasin autonome qui tient dans un container de transport. L'expérience client commence par le téléchargement de l'application Boxy et l'enregistrement d'un moyen de paiement. Pour entrer dans un magasin, il faut scanner le QR Code à l'entrée. Un panier virtuel est alors rattaché à la silhouette du client.

Des caméras et un algorithme de reconnaissance d'images développé en interne permettent de suivre et d'attribuer les produits sélectionnés au client. Le tout est complété par des étagères connectées qui sont équipées de capteurs de poids permettant de déterminer les produits sélectionnés ou remis sur les étagères. Le panier virtuel du client est rempli au fur et à mesure et il est débité automatiquement lorsqu'il ressort du magasin. Un système similaire à celui développé par Amazon pour ses magasins Go.

"L'espace est limité à trois clients", précise David Gabai, cofondateur de Boxy. Non pas à cause de limitations techniques mais principalement en raison de l'espace réduit. Cependant cette compacité à aussi ses avantages, dont le fait que le magasin est ouvert 7j/7 et 24h/24. Le fait que tout soit automatisé signifie également que ce modèle est modulaire et facilement duplicable. Enfin, cela contribue à diminuer le risque car il est possible de rapidement déplacer le magasin si besoin, ce qui rassure les investisseurs.

S'imposer parmi les distributeurs
David Gabai évoque "une première année importante pour apprendre le métier". Au-delà de la technologie elle-même, Boxy entend devenir un distributeur à part entière. Pour l'instant la jeune pousse ne prévoit pas d'attribuer de licences pour l'usage de sa technologie, elle veut continuer à l'exploiter elle-même et s'imposer dans le secteur de la distribution alimentaire. Les Boxy comptent 200 à 250 références qui peuvent changer selon leur emplacement.

Boxy déploie principalement ses magasins dans des zones géographiques périurbaines. L'avantage du container est qu'il est facilement implantable dans tout type d'environnement. "Nous avons décidé d'en faire un atout pour cibler les zones les moins bien adressées que sont la deuxième couronne des grandes villes et les petites villes rurales, si les études de flux démontrent l'intérêt économique", explique David Gabai. Les containers peuvent être positionnés sur le parking d'une école, dans une zone industrielle, sur le parvis d'une gare, etc.

Boxy ne ferme pas non plus la porte au fait d'implanter sa technologie dans un local si l'emplacement ne permet de faire autrement. La start-up entend "amortir un Boxy dans les 24 mois", selon le cofondateur. Mais un magasin ne s'analyse pas seul, car la start-up doit également s'équiper d'un entrepôt qui dessert plusieurs d'entre eux. Un écosystème est ainsi créé qui permet d'amortir les coûts.

Une expansion dans la France
Avec cette levée de fonds, la jeune pousse va recruter des effectifs pour la R&D et le marketing. Cet apport financier va également lui permettre de financer son infrastructure, d'ouvrir de nouveaux magasins et d'en gérer l'approvisionnement. La start-up souhaite avoir 60 magasins d'ici la fin de l'année en Ile-de-France et un millier dans toute la France à l'horizon 2025.

Pour l'expansion nationale, celle-ci va commencer dès cette année avec l'ouverture de magasins probablement en Rhône-Alpes et dans les Hauts-de-France. Le but est d'ouvrir dès l'année prochaine une centaine de magasins. Boxy estime qu'il lui faudra entre 9 et 12 entrepôts pour approvisionner 1000 magasins dans l'Hexagone.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.