Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Brésil 2014 : avec sa Data Room dédiée, le PMU cible les twittos de la Coupe du monde

À l’occasion de la Coupe du monde de football, la start-up Linkfluence a monté une data room pour le PMU avec l’agence Publicis Modem. Objectif ? Cibler les twittos en temps réel avec du contenu contextualisé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Brésil 2014 : avec sa Data Room dédiée, le PMU cible les twittos de la Coupe du monde
Brésil 2014 : avec sa Data Room dédiée, le PMU cible les twittos de la Coupe du monde © ED

Six grands écrans, un community manager, un "strategic planer", un créatif et un analyste des médias sociaux... Pour la Coupe du monde de football, Linkfluence, spécialiste de l’analyse des discussions dans les médias sociaux et l’agence digitale Publicis Modem ont installé une data room pour le PMU.

Dans une ambiance de Mundial, la petite équipe regarde les matchs et scrute les réseaux sociaux avec l’outil Radarly de Linkfluence, à l’affût des tendances. Un processus itératif s’engage entre création et analyses Radarly : les écrans Radarly affichent des analyses en temps réel, contextualisées et même remis en perspective historique et les créatifs peuvent directement imaginer, créer et publier des contenus adaptés, en temps réel, sur le compte @PMU_OnParie, après les avoir de nouveau confrontés à l’analyse. L’équipe interpelle en particulier par "poke" des influenceurs identifiés spécifiquement autour de ladite tendance.

Une prise de décision accélérée

Pour que les circuits de décision ne viennent pas ralentir le processus, le PMU laisse l’équipe de la data room publier directement sur le compte Twitter sans passer par lui. L'agence DigitasLBi a d’ailleurs installé un dispositif similaire pour Nissan. Et celui-ci a cependant préféré garder une vérification des tweets avant publication par son service juridique. À une condition : que celui-ci rende son verdict en moins de 30 minutes !

En termes plus concrets, à l’occasion du match Italie-Uruguay le 24 juin, les observateurs de la data room Linkfluence/Publicis/PMU se sont rapidement rendu compte que le jeu devenait de plus en plus physique. Avant même qu’un joueur uruguayen ne morde un adversaire italien… Inspirés par le blanc et bleu de l’Uruguay qui ressemble aux tenues des judokas, l’équipe de la data room a fabriqué en quelques instants à peine une image titrée "#OnParie que ça se joue sur un ippon ?". Message envoyé en particulier aux influenceurs qui s’étaient déjà exprimé sur le sujet de la violence du match. 

 

 

Les Français champions du monde… de tweets

Guilhem Fouetillou, cofondateur de Linkfluence, explique que la data room est destinée à observer tous les médias sociaux, mais que pour la Coupe du monde, c’est bien sur Twitter que tout se passe. Une des leçons que la start-up a tirée de ses observations est d’ailleurs que dans cette manifestation sportive, les Français sont les champions du monde des tweets, devant les USA, le Brésil et l’Allemagne.

Emmanuelle Delsol

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale