Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Broadcom rachète VMware pour 61 milliards de dollars

Broadcom et VMware ont trouvé un accord. L'électronicien va s'emparer du fournisseur de solutions cloud pour 61 milliards de dollars... Si tant est que les régulateurs valident l'opération.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Broadcom rachète VMware pour 61 milliards de dollars
Broadcom rachète VMware pour 61 milliards de dollars © VMware

Broadcom s'offre VMware. L'électronicien, spécialiste notamment des technologies réseau, a annoncé le 26 mai avoir conclu un accord pour le rachat du champion de la virtualisation dont le montant s'élève à environ 61 milliards de dollars, payés en cash et en actions. Broadcom récupérera également 8 milliards de dollars de dettes de VMware.

Si elle est validée par les autorités compétentes, l'acquisition devrait être cloturée au plus tard début 2023. A noter cependant que VMware a jusqu'au 5 juillet pour recevoir des offres de rachat concurrentes.
 

Broadcom est friand d'acquisitions

L'actuel Broadcom est né du rachat de Broadcom Corporation par Avago Technologies en 2015. Avago, lointain descendant d'une division semiconducteurs de HP, avait changé de nom suite à l'opération. L'entreprise mène une politique de rachats soutenue depuis plusieurs années.

Elle a notamment tenté de racheter Qualcomm pour plus de 100 milliards de dollars en 2017, une opération hostile qui s'est soldée par un échec suite à l'intervention du gouvernement américain. En 2018, elle s'est emparée de CA Technologies pour près de 19 milliards de dollars, et en 2019 c'est le spécialiste de la sécurité Symantec qu'elle a englouti pour 10,7 milliards. VMware est sa plus grosse acquisition à date, et l'une des plus grandes acquisitions de tous les temps dans le secteur, derrière celles d'Activision-Blizzard par Microsoft et d'EMC par Dell.

VMware, de revente en rachat

Pour VMware, ce rachat pourrait représenter une aubaine, la conjoncture lui étant peu favorable, avec des profits en baisse et des revenus qui peinent à croître aussi bien pour ses solutions cloud que son offre Workspace à destination des stations de travail. Il sera par ailleurs le troisième rachat de son histoire.

Fondée en 1998, VMware avait été acquise par EMC début 2004. Elle a ensuite intégrée Dell lors de sa prise de contrôle d'EMC en 2016. Mais les dettes contractées pour financer ce rachat (67 milliards de dollars) ont poussé Dell a revendre ses parts (81%) dans VMware fin 2021, créant cette opportunité pour Broadcom.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.