Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bruxelles signe un partenariat avec la Corée du Sud pour accélérer le développement de la 5G

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Bruxelles est dans les starting-blocks : la Commission européenne veut faire du Vieux Continent l'un des leaders du futur marché mondial de la 5G. Pour y parvenir, elle a signé, le 16 juin, un partenariat stratégique avec le gouvernement de Corée du Sud, un pays "locomotive" dans le secteur de la téléphonie mobile.

L'Europe est montée dans le train de la 5G, en signant le 16 juin un partenariat stratégique avec le gouvernement sud-coréen, l'un des pays les plus avancés du monde dans les nouvelles technologies. La commissaire européenne chargée de la société numérique, Neelie Kroes, s'est rendue en personne à Séoul pour conclure cet accord, comme le montre le tweet ci-dessous.

Il devrait permettre aux deux équipiers de trouver une définition commune de la 5G et de ses applications d'ici fin 2015, ainsi que des normes mutuelles pour la prochaine génération de réseaux mobiles. Pour y parvenir, les membres de l'Union européenne et la Corée du Sud vont mettre en commun leurs travaux de recherche dans ce domaine.

1 milliard d'euros d'investissements

Dans un an et demi, un calendrier de mise en œuvre précis de la 5G devrait être déterminé. D'ici 2016, des projets de R&D collaboratifs seront mis en place. Les industriels européens agissent de conserve avec la Bruxelles autour de ce projet : l'association des sociétés européennes qui planchent sur la 5G (qui réunit notamment Ericsson, Orange, Deutsche Telecom  ou encore Alcatel Lucent) devraient signer le 17 juin un accord avec 5G Forum, son homologue en Corée du Sud.

Ce partenariat n'a pas été signé au hasard : la Corée du Sud ne recule pas devant le défi de la 5G. Elle va investir plus d'un milliard d'euros pour développer cette technologie et veut la lancer sur le marché d'ici 2020. Le pays est déjà très en avance dans la téléphonie mobile : alors que 5% seulement des utilisateurs de la 4G vivent en Europe, les trois quart des abonnés mobiles ont accès, en Corée du Sud, au très haut débit. Mais l'Union européenne ne se contentera pas de cet accord : elle compte s'associer de la même manière avec le Japon et la Chine.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale