Buffalo Grill s'associe avec Beyond Meat pour proposer un burger végétarien

A partir du 16 octobre 2019, Buffalo Grill va commercialiser des burgers végétariens en partenariat avec le californien Beyond Meat. La steakhouse à la française suit les traces de McDonald's, Burger King et Steak'n Shake dans la conquête des substituts végétaux pour répondre à une nouvelle demande.

 

Partager
Buffalo Grill s'associe avec Beyond Meat pour proposer un burger végétarien
Beyond Meat est toujours déficitaire.

Ça rassemble à du bœuf, ça a le goût de bœuf mais ça n'en est pas… Les burgers végétariens débarquent chez Buffalo Grill à partir du 16 octobre 2019. La steakhouse à la française a choisi Beyond Meat, un producteur américain de substituts de viande à partir de plantes, pour concevoir cette nouveauté. "Juteux et offrant le goût et la texture d’un véritable steak haché", voici les promesses de la chaîne de restaurant. Beyond Meat était déjà présent en France via Steak'n Shake depuis le 25 septembre 2019.

La jeune pousse californienne a eu une année plutôt chargée avec une introduction en bourse début mai 2019. Si le titre a progressé de 300 %, tout n'est pas encore gagné. Créé en 2009 par l'homme d'affaire Seth Goldman, Beyond Meat est toujours déficitaire mais devrait atteindre le point d'équilibre dès cette année, selon des informations communiquées en juin 2019.

Deux pépites californiennes se partagent le marché

Avec ce nouveau produit, l'enseigne française marche sur les pas de McDonald's, Burger King et Steak'n Shake qui ont mis dans leur menu une alternative végétale au traditionnel burger. Mais ces acteurs du fastfood n'ont pas tous misé sur la même entreprise. Burger King avec son "Impossible Whooper" et McDonald's avec l'"Incredible Burger" ont choisi Impossible Foods, une société américaine installée en Californie. Les habitudes alimentaires changent et les industriels y voient un marché juteux.

Les ventes des produits végétariens et vegans ont généré en 2018 un chiffre d'affaires en hausse de 24 % dans les grandes et moyennes surfaces françaises, pour atteindre 380 millions d'euros, selon une étude de l'institut Xerfi publiée dans Le Figaro. Le principal moteur du changement reste les flexitariens, soit les personnes continuant à consommer de la viande occasionnellement. Ils représentent une force de frappe beaucoup plus importante car ils seraient 23 millions de personnes, soit un tiers de la population française. En comparaison, les végétariens et les vegans ne représentent respectivement que 2 % et 0,5 % des Français.

Les travers d'une ressemblance plus vraie que nature

Beyond Meat et Impossible Foods travaillent sur le même concept : proposer des substituts de viande plus vrais que nature. En apparence, ces nouveaux produits ont tout pour plaire. Ils évitent l'élevage intensif et contribuent ainsi à la lutte contre le changement climatique sans trop bousculer les habitudes alimentaires.

Pour certains, cette ressemblance a ses travers car elle exige l'utilisation de produits chimiques dont de la léghémoglobine, une protéine issue du soja. Cet ingrédient est lié à une molécule appelée l'hème. Riche en fer, c'est elle qui donne cette couleur rouge mais pas que, l'odeur et le goût du bœuf également. Mais la léghémoglobine contenue dans les burgers provient d'une levure génétiquement modifiée qui contient la séquence d'ADN permettant au soja de fabriquer la protéine. Or introduire le gène du soja dans la levure en fait un OGM. Conscient de la peur que peut susciter une telle appellation, Impossible Foods rappelle que les OGM pourraient servir à nourrir la planète plus facilement.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS