Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Build 2016 : Aveugle, cet ingénieur de Microsoft utilise l’intelligence artificielle pour compenser son handicap

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo La technologie peut-elle réellement contribuer à améliorer notre quotidien ? Microsoft le pense et le prouve. Dans une présentation particulièrement inspirante, un ingénieur non-voyant a expliqué comment les API d’intelligence artificielle de Microsoft lui ont permis de créer un système de description visuel révolutionnaire.

Build 2016 : Aveugle, cet ingénieur de Microsoft utilise l’intelligence artificielle pour compenser son handicap
Satya Nadella et Sadiq Shaikh à Build 2016 © D.R.

"Le progrès technologique est un facteur de croissance et d’inclusion, qui aide la société à progresser et non le contraire". C'est sur ce thème que Satya Nadella, CEO de Microsoft, a tenu le discours inaugural de la conférence développeur de l'éditeur, Build 2016, qui se déroule du 30 mars au 1er avril au Moscone Center de San Francisco. Pour appuyer son propos, il a pris pour exemple la protection des données personnelles, un sujet présent dans tous les esprits suite à l’affaire Apple vs FBI.

 

Il est revenu sur ce thème de progrès inclusif pour conclure l'évènement, en citant un développeur qui l’a particulièrement inspiré en 2015. Il s’agit de Saqib Shaikh, un ingénieur qui a rejoint Microsoft il y a 10 ans. Saqib Shaikh est devenu aveugle à l’âge de 7 ans, et s’est rapidement intéressé aux solutions technologiques permettant de l’aider à vivre avec son handicap. Grâce aux APIs d’intelligence artificielle Cognitive Services (anciennement Project Oxford) de la Cortana Intelligence Suite, il a développé une application pour ses lunettes connectées Pivothead qui leur permet d’interpréter ce qu’elles voient en temps réel et de l’énoncer à voix haute à l’utilisateur.

 

L’intelligence artificielle pour pallier le handicap

Les lunettes peuvent l’informer de l’expression du visage de ses interlocuteurs lorsqu’il leur parle et qu’ils ne répondent pas (sont-ils captivés par ce qu'il raconte ou à moitié endormis ?), ou lui décrire une scène de la vie de tous les jours (un jeune fait une figure au skateboard dans la rue, une fille joue au frisbee dans le parc…). Le tout avec une précision impressionnante : âge et sexe des personnes, couleur et forme des objets… Le logiciel fonctionne aussi sur smartphones, et peut même aider à cadrer la photo d’un menu au restaurant avant d’en lire le contenu. Preuve d’humilité, Saqib Shaikh a tenu à rappeler que son travail s’appuie sur les années de recherche des scientifiques de Microsoft Research.

 

Un "one more thing" particulièrement poignant, qui fait paraître les traditionnelles annonces produit bien superficielles en comparaison. S’il avait porté ses lunettes sur scène, le dernier commentaire de la conférence pour Saqib Shaikh alors qu’il se tenait sur l'estrade avec Satya Nadella aurait été "une assemblée de personnes qui applaudissent debout."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale