Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Build 2019] Microsoft, Epic et ILM ont (presque) rendu hommage à Apollo 11 avec HoloLens 2

Vidéo Pour montrer les capacités de l'Unreal Engine 4 sur HoloLens 2, Microsoft et Epic avaient prévu une expérience saisissante retraçant les grandes lignes de la mission Apollo 11, lors de laquelle un être humain a pour la première fois marché sur la Lune. Malgré un cafouillage sur scène, elle remplit son rôle en montrant que le remote rendering produit des résultats d'une qualité graphique impressionnante.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft, Epic et ILM ont (presque) rendu hommage à Apollo 11 avec HoloLens 2
[Build 2019] Microsoft, Epic et ILM ont (presque) rendu hommage à Apollo 11 avec HoloLens 2 © Microsoft

Le 20 juillet 1969, l'Homme posait pour la première fois le pied sur la Lune. Le 6 mai 2019, année du cinquantenaire de cette épopée historique, Microsoft, Epic Games et Industrial Light & Magic ont souhaité lui rendre hommage à l'aide d'une courte expérience en réalité augmentée. La démonstration devait avoir lieu juste avant la keynote de Satya Nadella à Build 2019.

 

Unreal Engine et Remote Rendering

Devait, car... elle n'a pas fonctionné. Aléas des démonstrations en conditions réelles et s'appuyant sur toute une chaîne de produits pas encore finalisés. Il faut dire que l'expérience est particulièrement ambitieuse. Outre sa valeur éducative, elle sert à démontrer le rendu d'Unreal Engine 4 sur HoloLens 2, et en particulier la capacité du casque à faire du remote rendering dans le cloud, c'est-à-dire à streamer les visuels qu'il affiche plutôt que d'effectuer les calculs en local. Cela permet d'afficher des scènes beaucoup plus complexes que ce que supporte le processeur du casque (environ 100 000 polygones).

 

 

La démonstration a été mise au point par John Knoll, Chief Creative Officer chez ILM et passionné de la mission Apollo 11. Il l'a recréée à partir de données de la Nasa. On y voit la fusée Saturn V sous plusieurs angles, avec un découpage par étages, mais aussi le module lunaire Eagle, dont on suit l'alunissage, puis le premier pas de Neal Armstrong sur la surface. La vidéo ci-dessus la montre dans son intégralité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale