Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Build 2019] Microsoft lance une plate-forme d'intelligence artificielle pour la robotique

Vidéo Microsoft s'intéresse à la robotique, ou plus généralement aux systèmes automatisés. Il lance une offre cloud pensée pour accélérer la transition du simple automatisme vers une vraie autonomie, que ce soit pour un bras robotique articulé, un petit robot d'inspection ou même un système de climatisation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft lance une plate-forme d'intelligence artificielle pour la robotique
Le robot Guardian S de Sarcos utilise la plate-forme d'intelligence robotique de Microsoft. © Microsoft

Microsoft travaille énormément sur l'intelligence artificielle et depuis de nombreuses années, mais il était assez peu présent sur le marché des robots jusqu'à présent. Cela va changer avec l'annonce le 6 mai, lors de la conférence Build 2019, d'une nouvelle plate-forme Azure conçue pour aider les développeurs à entraîner des modèles pour des systèmes physiques autonomes.

 

Cette offre est basée sur la technologie de la start-up Bonsai, que Microsoft a racheté l'année dernière. Elle s'articule autour du concept de machine teaching, c'est-à-dire le découpage d'une tâche complexe en de multiples étapes simples à apprendre pour le système. Elle regroupe également le simulateur AirSim pour tester les modèles à grande échelle dans le cloud, le système d'exploitation ROS (Robot Operating System), et plusieurs des services Azure IoT que propose déjà Microsoft.

 

Passer de l'automatisme à l'autonomie

Quand on parle de systèmes autonomes, on a tendance à penser aux voitures autonomes, mais Microsoft ne s'adresse pas à ce marché. Il cherche à apporter de l'autonomie par petites touches à d'autres secteurs, comme l'énergie, le smart building ou la fabrication industrielle.

 

L'entreprise présente cette solution comme un outil d'accélération de l'évolution logique des robots industriels, qui passent de l'exécution d'une tâche fixe prédéfinie à la capacité de s'adapter en temps réel à des situations sur le terrain. Elle met en avant sa simplicité de mise en oeuvre, sans avoir besoin d'une armée d'experts en IA.

 

 

Robot, chariot élévateur, climatisation... Des cas clients variés

Microsoft a déjà plusieurs cas clients à présenter pour cette plate-forme. Le premier est Sarcos avec le robot Guardian S. Il s'agit d'un petit robot d'inspection visuelle à distance pour les scénarios à risques (fuites de produits dangereux, recherche et sauvetage dans des structures instables, détection de gaz toxiques, etc.).

 

A l'heure actuelle, le robot est piloté à distance par un humain, mais Sarcos et Microsoft collaborent pour lui permettre de naviguer de façon autonome pour laisser l'opérateur se concentrer sur les tâches plus sensibles. Grâce à ce partenariat il peut déjà traverser des obstacles, monter des escaliers et même passer par-dessus des murs en métal.

 

On compte parmi les autres clients Toyota Material Handling, qui développe un chariot élévateur autonome, et Schneider Electric, qui a créé un proof of concept avec le système pour voir s'il pouvait réduire l'empreinte carbone de ses systèmes de climatisation pour immeubles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale