Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Business France annonce le lancement du programme Impact Europe

Après Impact USA, Business France a dévoilé mardi 10 décembre un nouveau programme d’accélération similaire pour favoriser le succès des start-up françaises au Royaume-Uni et en Allemagne. Baptisé Impact Europe, il a vocation à soutenir les jeunes pousses sur ces marchés attractifs mais réputés compétitifs.
mis à jour le 10 décembre 2019 à 17H06
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Business France annonce le lancement du programme Impact Europe
Business France annonce le lancement du programme Impact Europe © Business France

Cinq ans après la création d’Impact USA, Business France annonce ce 10 décembre le lancement de son nouveau programme. Baptisé Impact Europe, il vise à aider les entreprises françaises du digital à pérenniser leur développement sur deux marchés européens : l’Allemagne et le Royaume-Uni. "Les start-up françaises sont de plus en plus nombreuses à vouloir s’exporter en Allemagne et au Royaume-Uni, constate Business France. Cependant, ces marchés se révèlent être très compétitifs".

 

Tout comme Impact USA – mais aussi Impact China – ce nouveau programme a pour objectif de mieux préparer les start-up françaises à exporter leurs solutions en répliquant le dispositif d’accompagnement sous l’égide des bureaux Business France au Royaume-Uni et en Allemagne. L’ambition affichée est de "leur permettre de réaliser en 10 semaines le cheminement qui devrait être parcouru habituellement en 18 mois", résume le communiqué. Concrètement, il s’agit de les soutenir pour étendre leur réseau local, bénéficier de retours d’expérience de mentors locaux et d’entrepreneurs français ayant réussi sur place, puis de les pousser à pérenniser leur développement au Royaume-Uni et en Allemagne.

 

Concurrence et concentration de l'innovation

Pays privilégiés des investisseurs en capital-risque, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France ont concentré, selon le Baromètre EY, 65% des investissements européens en 2018. Le Royaume-Uni et l’Allemagne sont respectivement en tête, avec 7,4 milliards d’euros et 4,4 milliards d’euros levés.

 

Au Royaume-Uni, les technologies numériques représentent plus de 1 400 milliards d’euros de chiffre d’affaires selon le Tech Nation Report 2019 et chaque année, 500 000 start-up y sont créées. "Le nombre de sociétés en hyper-croissance au Royaume-Uni a atteint les 36 500 entreprises en 2018. Parmi elles, 72 d’entre elles sont devenues des licornes", ajoute Business France, qui cite un chiffre du ScaleUp Institute. Un dynamisme permis par l’accessibilité des financements, mais aussi la profusion de talents et débouchés commerciaux, notamment internationaux. Mais les start-up "y rencontrent une concurrence exacerbée et des attentes élevées de la part des opérateurs locaux", selon Isabelle Tibayrenc, responsable du département Tech & Services innovants de Business France au Royaume-Uni.

 

Quant à la scène Tech allemande, elle souffre d’une concentration au sein de sa capitale. Selon le Start-up Monitor 2019, Berlin est la première ville en création d’entreprises et levées de fonds, même si "la décentralisation du pays a aussi permis l’émergence d’autres hubs Tech tels que la Métropole Rhin-Ruhr et la Bavière", poursuit l’organisme. L’un des objectifs du programme Impact Allemagne est donc de montrer les opportunités hors Berlin. "Une Tech française de l’assurance ou de la finance devrait par exemple plus s’intéresser à des villes comme Francfort ou Munich", souligne Martin Gramling, Responsable du département Tech & Services innovants de Business France en Allemagne.

 

Des centaines start-up identifiées

L’organisme a identifié 150 jeunes pousses présentant des plans de développement pour le Royaume-Uni, et 300 pour l’Allemagne. Parmi les secteurs les plus prometteurs, la Fintech, la Martech, le Retail Tech, la CultureTech et ou encore les logiciels. "Toutes les start-up de la tech, qui positionnent le Royaume-Uni ou l’Allemagne comme leurs priorités de développement pour l’année 2020, sont invitées à déposer leur candidature avant le 31 janvier pour le programme britannique et le 24 avril pour le programme allemand", précise  Business France.

 

Les deux programmes se dérouleront respectivement à Londres et Düsseldorf en deux phases de 6 mois. La première, baptisée "Learn & Dive", a pour objectif de les aider à se plonger véritablement dans un nouveau marché. La seconde, nommée " Take-off", vise à profiter d’un appui local dans la génération de leads commerciaux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media