Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ByteDance a demandé une licence d'exploitation de technologie à Pékin pour pouvoir vendre TikTok

Vu ailleurs ByteDance, maison-mère de TikTok, annonce avoir demandé une licence d'exploitation de technologie à Pékin, en vertu de la nouvelle législation chinoise sur l'exportation des technologies d'intelligence artificielle. Alors qu'un compromis avait été trouvé, la vente de l'application semble s'éloigner de plus en plus à mesure que l'interdiction américaine se rapproche.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ByteDance a demandé une licence d'exploitation de technologie à Pékin pour pouvoir vendre TikTok
ByteDance a demandé une licence d'exploitation de technologie à Pékin pour pouvoir vendre TikTok © Flickr - Solen Feyissasolen

ByteDance, propriétaire de l'application TikTok, a déposé une demande de permis d'exploitation de technologie au bureau municipal du commerce de Pékin, rapporte Reuters.

LA CHINE VEUT PESER DANS LES NÉGOCIATIONS
Cette démarche intervient environ un mois après que la Chine a revu pour la première fois en 12 ans sa législation sur les technologies soumises à des interdictions ou des restrictions en matière d'exportation de technologies.

Ce nouveau texte, édicté le 28 août, interdit l'exportation des technologies d'intelligence artificielle "basées sur l'analyse de données pour des services de recommandation de contenus personnalisés" sans l'aval des autorités chinoises compétentes. Conséquence : pour vendre TikTok, ByteDance est obligé d'obtenir l'autorisation de Pékin. La procédure peut prendre jusqu'à 30 jours.

Cette nouvelle réglementation complique la vente de l'application de création et de partage de contenus, qui semble déjà bien compromise. Alors que Washington et Pékin semblaient s'accorder sur les termes d'un futur accord, Donald Trump a finalement exigé qu'Oracle et Walmart aient le contrôle total sur la nouvelle entité TikTok. Si ByteDance garde 80 % de l'actionnariat, "nous ne conclurons tout simplement pas l'affaire", a tranché le président américain sur Fox News.

TikTok lance un recours pour esquiver l'interdiction
En parallèle, TikTok vient de déposer un recours devant un tribunal du district de Columbia pour demander au juge de bloquer l'entrée en vigueur de son interdiction sur les boutiques d'applications prévue pour le dimanche 27 septembre. Pour rappel, le gouvernement américain avait accordé une semaine de sursis à TikTok.

Dans sa demande d'injonction, la société déclare avoir "fait des efforts extraordinaires pour essayer de satisfaire les demandes versatiles du gouvernement et les prétendues préoccupations de sécurité nationale, y compris par des changements dans la propriété et la structure de l'entreprise". En particulier, elle note que les dommages causés par l'interdiction pourraient être très importants car "des centaines de millions d'Américains qui n'ont pas encore téléchargé TikTok seront exclus de cette communauté en ligne vaste et diversifiée six semaines avant une élection nationale".

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media