Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ByteDance, l'éditeur de TikTok, se lance dans l'e-commerce contre le géant Alibaba

En Chine, le créateur de TikTok est en passe de renverser le commerce en ligne avec une nouvelle façon de consommer. La société table sur ses vidéos courtes pour s'imposer face au géant Alibaba.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ByteDance, l'éditeur de TikTok, se lance dans l'e-commerce contre le géant Alibaba
ByteDance, l'éditeur de TikTok, se lance dans l'e-commerce contre le géant Alibaba © Kon Karampelas/Unsplash

En quête d'un nouveau challenge, Zhang Yiming à la tête de ByteDance (TikTok) a jeté son dévolu sur le secteur de l'e-commerce chinois, qui pèse 1 700 milliards de dollars. Le cofondateur a embauché des milliers de personnes et fait appel à des sponsors de renom comme Lei Jun, fondateur de Xiaomi, pour mener à bien ce qu'il appelle sa prochaine "percée majeure" dans le commerce mondial.

L'entrepreneur souhaite mettre à profit le trafic généré par son application dans le but de vendre des produits directement à travers les courtes vidéos et les live streams au cœur du succès de sa plateforme. La société qui a donné vie à TikTok et à son clone chinois Douyin, souhaite aussi utiliser ses applications pour attirer de nouveaux investisseurs en vue de son introduction en bourse, l'une des plus attendues du monde de la Tech.

ByteDance n'en est pas à son galop d'essai. En Chine, la startup a vendu pour environ 26 milliards de dollars de maquillage, de vêtements et autres marchandises en 2020, réalisant dès sa première année ce que Taobao d'Alibaba, son concurrent direct, a mis six ans à accomplir. Désormais, Zhang Yiming espère dépasser les 185 milliards de dollars d'ici 2022.

Miser sur son énorme trafic
Pour atteindre ses ambitions, l'entreprise entend bien couper l'herbe sous le pied de la concurrence. Douyin a interdit aux live streamers de vendre des articles répertoriés sur des sites tiers et les a invités à ouvrir leurs propres boutiques dans l'application, empêchant ainsi des rivaux comme Alibaba et Jingdong (JD) de tirer profit de son trafic. Il faut dire qu'en 2020, la version chinoise de TikTok a atteint les 600 millions d'utilisateurs actifs au quotidien.

La société a ainsi boosté ses recrutements faisant passer ses effectifs d'assistance à la clientèle d'une centaine de personnes à 1 900 employés afin de lutter contre les contrefaçons. ByteDance recrute actuellement pour plus de 900 autres postes pour soutenir les nouvelles activités de l'entreprise. À noter que la société ne laisse rien au hasard. ByteDance dispose de son propre système de mise en relation entre commerçants et influenceurs.
 

Capture d'écran des live stream de la star Austin Li Jiaqi sur la plateforme Douyin tirées de diverses vidéos YouTube 


ByteDance veut vendre et met tout en œuvre pour ce faire. La société offre ainsi de nombreux conseils à ses commerçants pour la création d'une boutique virtuelle, le tournage d'une vidéo de qualité et un marketing adapté. Une stratégie payante puisque de gros noms soutiennent cette initiative. Le fondateur de Xiaomi a ainsi utilisé la plateforme pour promouvoir ses téléviseurs et ses smartphones via un live stream. De son côté, Luo Yonghao, un autre influenceur de premier plan, a vendu pour plus de 17 millions de dollars de marchandises lors de son tout premier live stream sur l'application.

Stimuler la vente d'espaces publicitaires
La plateforme, qui génère ainsi une nouvelle source de revenus via les commissions versées par les commerçants, espère voir plus d'un millier de marques rejoindre ses rangs et ouvrir des boutiques sur Douyin. Un chiffre qui pourrait être multiplié par cinq d'ici 2022, prédit la société en interne.

Concentrée sur le marché chinois, cette nouvelle stratégie commerciale pourrait déteindre sur la version internationale de Douyin : TikTok. Le réseau social favori de la génération Z a commencé à tâter le terrain du commerce en ligne en s'associant à WalMart et Shopify. En décembre dernier, Zhang Yiming a insisté auprès de ses employés étrangers sur l'opportunité que représente l'e-commerce lorsqu'il est associé à la diffusion en direct et aux courtes vidéos.

ByteDance ne s'occupera pas directement des ventes. La société espère vendre davantage d'espaces publicitaires, stimuler le trafic de ses plateformes et donner un coup d'accélérateur à son évaluation de 250 milliards de dollars avant son entrée en Bourse.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.