Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

C’est ma boutique à moi

Ex-directeur commercial de relaxnews et de My Little Paris, Thomas Barret a décidé en 2015 de créer son entreprise. Ambition : ré-enchanter nos matins, avec sa gamme d’accessoires siglés The Morning Company. Chose peu commune, il choisit dès le début de son aventure de tenir un carnet de bord, afin de partager ses premiers pas et ses péripéties d’entrepreneur. L'Usine Digitale publie, chaque semaine, ses récits.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

C’est ma boutique à moi
C’est ma boutique à moi

J’ai un peu l’impression de retourner en enfance. C’est rigolo.

 

Quand on était petits, certains jouaient au coiffeur, d’autres au docteur, … eh ben moi, là, je joue au marchand. Mais pour de vrai. Fini la caisse enregistreuse fluo qui fait "ding", et les fruits en plastique tout moches. Je vends MES accessoires The Morning Company.

 

D’ailleurs, les différences entre mes souvenirs d’enfance et le quotidien dans mon magasin éphémère ne s’arrêtent pas là : alors que je faisais face, du haut de mes 3 ans, à un flot ininterrompu de clients (certes imaginaires) dans mon magasin… ce n’est pas le cas aujourd’hui. Hé oui, contrairement à la pluie, le trafic ne tombe pas du ciel. Bon, je m’y attendais un peu, hein.

 

Et au même titre qu’il aurait été naïf de penser qu’un magasin génère tout seul le trafic, il serait réducteur de juger un magasin éphémère sur sa seule portée commerciale.

 

C’est bien plus que cela. Pour commencer, c’est évidemment une chouette expérience personnelle. Ensuite, c’est un excellent moyen de faire vivre et rayonner sa marque, en partie au-delà de son public naturel. Enfin c’est un formidable prétexte pour remobiliser les relais média autour d’une actualité forte de la marque.

 

De toute façon, l’heure n’est pas au bilan, mais à l’appâtage du chaland. "Bonjour Madame, je peux vous présenter nos accessoires ?"

 

Ma semaine de (presque) marchand en quelques chiffres :

60 cocktails bus à la soirée d’ouverture

3768 euros de chiffre d’affaires à ce jour

1 folklorique interview sur Les Petits Frenchies

1 chouette article sur mon livre dans l’Usine Nouvelle

3 mots pour conclure : Allez les Bleus

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale