Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

C’est sur un marché des tablettes en léger repli que Nokia fait son entrée

Le cabinet Display Research s’attend à un bond de 74% des ventes de tablettes dans le monde cette année. Mais prévoit un ralentissement de la croissance d’ici à 2017. C’est le moment choisi par Nokia pour entrer sur le marché, avec un clone de la Surface de Microsoft.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

C’est sur un marché des tablettes en léger repli que Nokia fait son entrée
C’est sur un marché des tablettes en léger repli que Nokia fait son entrée © Nokia

255 millions.C’est le nombre de tablettes qui devraient être écoulées en 2013 dans le monde, soit un bond de 74% par rapport à 2012, selon DisplaySearch. Mais le cabinet d’étude de marché revoit à la baisse ses projections de vente dans l’avenir. Sur la période 2013-2017, il prévoit une croissance moyenne de 30% par an, au lieu de 39% attendus. Ce qui se traduirait par la vente de 534 millions de tablettes en 2017. Le ralentissement est dû à une arrivée à maturité plus rapide que prévue des marchés développés. D’ailleurs, l’essentiel de la croissance devrait désormais venir de Chine et des pays de la zone Asie-Pacifique. De quoi faire chuter la part de l’Amérique du Nord et de l’Europe de 50% en 2013 à 36% en 2017. Le grand public, qui a servi jusqu’ici de moteur, devrait passer petit à petit le relais aux entreprises.

Le moment choisi par Nokia pour entrer dans la danse

Pas de quoi décourager Nokia qui entre sur le marché. Lancée en même temps que l’iPad Air d’Apple, sa première tablette, la Lumia 2520, s’adresse en effet au grand public. Elle ressemble néanmoins comme deux gouttes d’eau à la Surface du futur propriétaire de Nokia, Microsoft. Et elle utilise bien sûr le même système d’exploitation, Windows RT. Une fois l’acquisition de Nokia par l’Américain confirmée, ce dernier se retrouvera avec deux produits presque identiques mais concurrents à son catalogue. Au moment de l’annonce du rachat, en aôut, il était sans doute trop tard pour empêcher la sortie de la Lumia. Mais Microsft devra à terme sacrifier une des deux lignes.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media