Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ça y est, les drones de Google vont (vraiment) livrer des commandes en Australie

Après 18 mois de test en conditions réelles, Alphabet, maison mère de Google, a été officiellement autorisée à effectuer des livraisons par drone en Australie. Un projet très encadré par les autorités australiennes, mais qui concrétise néanmoins des années de travail consacrées au projet Wing.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ça y est, les drones de Google vont (vraiment) livrer des commandes en Australie
Ça y est, les drones de Google vont (vraiment) livrer des commandes en Australie © Wing

Une centaine de maisons de Canberra et de sa proche banlieue vont prochainement avoir la possibilité de recevoir leur commande par drone. En Australie, Alphabet, maison mère de Google, a été officiellement autorisée à effectuer des livraisons par drone. Cette option est éligible pour les colis de petite taille - médicaments, produits d’épicerie comme le café ou le chocolat - et expédiés par des commerçants partenaires. Parmi eux, Kickstart Expresso, Capital Chemist, Pure Gelato, Jasper + Myrtle, Bakers Delight, Guzman Y Gomez ou encore Drummond Golf. Un dispositif qui a vocation à s’étendre géographiquement "dans les semaines et les mois à venir" et qui va "se connecter avec plus d'entreprises locales" indique Wing dans un billet publié le 8 avril 2019.

 

Interdiction de vol la nuit

Pour le moment, les autorisations délivrées par la Civil Aviation Safety Authority (CASA) sont limitées. Wing n’est pas autorisé à faire voler ses drones la nuit et doit attendre 7 heures du matin du lundi au samedi et 8 heures les dimanches et jours fériés. Les drones ont l’obligation d’éviter les routes principales et doivent voler à une distance minimale de plusieurs mètres afin d’éviter les collisions avec les personnes.

 

Une commercialisation plus tardive que prévue

18 mois d’expérimentation ont été nécessaires pour convaincre les autorités australiennes d’accepter le programme mis sur pied par la branche Project Wing. C’est dans la banlieue de Canberra que le géant américain a mené ses premiers tests en conditions réelles avec la chaîne Guzman Y Gomez et le détaillant pharmaceutique Chemist Warehouse. 3 000 colis ont été livrés lors de cette phase expérimentale.

 

Le projet Wing est bien plus ancien. Initié en 2012, il a véritablement débuté en 2014 sous le nom de Google X, avec des premiers tests menés en Australie. Un projet plus compliqué que ne l’avait prévu Google, qui avait envisagé un temps la commercialisation du service de livraison par drones dès 2017, mais qui suscite malgré tout de grandes ambitions chez le géant du web. "La livraison par drone est le mode de transport le plus sûr, le plus rapide et le plus écologique", ajoute Wing.

 

L'Australie n'est pas le seul terrain de jeu de Google. En Finlande, la firme de Mountain View est en passe de lancer un pilote de son service de livraison par drone.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media