Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Campagne de crowdfunding réussie pour la brosse à dents connectée Kolibree

La start-up Kolibree, qui avait fait sensation au CES de Las Vegas avec sa brosse à dents connectée, a réussi à lever plus de 100 000 dollars lors d'une campagne de financement participatif sur Kickstarter.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Campagne de crowdfunding réussie pour la brosse à dents connectée Kolibree
Campagne de crowdfunding réussie pour la brosse à dents connectée Kolibree © Kolibree

C'était l'un des buzz français au Salon international de l'électronique CES à Las Vegas en janvier. C'est désormais une campagne de crowdfunding réussie. La start-up Kolibree, qui a inventé la première brosse à dents connectée bardée de capteurs, a fédéré 816 participants et réuni 108 683 dollars en deux mois sur le site américain Kickstarter. C'est 30 000 dollars de plus que l'objectif fixé au départ. Loïc Cessot, co-fondateur, est satisfait : le but n'était pas nécessairement de "tout exploser" en montant levé. "Le but numéro 1 de la campagne, c'était de tester des choses et d'obtenir des retours, afin de mieux comprendre comment le projet est perçu par différentes cibles, explique l'entrepreneur. Créer une communauté nous aide pour le développement de l'application".

La vidéo de présentation du projet (en anglais)

Deux mois de préparation ont été nécessaires pour orchestrer cette campagne. Parallèlement, l'équipe de la start-up (qui compte désormais sept salariés, en France et à Hong-Kong) a peaufiné le design du produit en vue de l'industrialisation. "Entre la maquette vue au CES et le premier vrai produit, il y a évidemment des différences", note le dirigeant de la start-up. "On a notamment travaillé sur l'épaisseur des matières, mais aussi sur le traitement du signal et la gestion des données".

"dans les temps"

La tête de la brosse à dents sera fabriquée en France, le reste aux Philippines. Les premiers exemplaires doivent être envoyés à partir du mois d'octobre, date à laquelle l'application sera disponible sur l'AppStore (puis plus tard, sur Google Play). La start-up affirme être "complètement dans les temps" pour tenir les délais. "Les seules inconnues, dans un projet de ce type, c'est le processus de certification (différent selon les zones géographiques) et bien sûr la capacité à rendre le produit fiable", indique le co-fondateur. Paradoxalement, l'arrivée annoncée sur le marché d'un concurrent redoutable (Procter & Gamble prévoit de sortir sa propre brosse à dents connectée sous la marque Oral B), renforce sa confiance. Face au géant américain, le petit poucet français entend bien… montrer les dents.  "La concurrence, c'est stimulant, commente Loïc Cessot. Cela crédibilise l'idée qu'on a eue, prouve que ça n'a rien d'un gadget".

 

Découvrez notre dossier "Les 50 objets connectés français"

 

Pour continuer à faire grandir la communauté naissante autour de la brosse à dents, une version minimaliste de l'application, sans fonctionnalité connectée, sera mise en ligne avant l'été. Elle permettra à chacun de monitorer son brossage, "dans l'esprit de Kolibree". Un avant-goût afin de faire patienter les early adopters et de faire grandir le nombre d'adeptes du brossage intelligent. Ensuite, il sera temps pour la start-up de travailler à sa première levée de fonds classique.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale