Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Capital : M6 radiographie Google

Ce Dimanche 22 mars, M6 a diffusé un numéro spécial de son magazine économique Capital, consacré entièrement à Google. Ses services sont devenus tellement omniprésents que l’on peine à imaginer que cette entreprise n’existait pas encore il y a 16 ans !
mis à jour le 23 mars 2015 à 09H37
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Capital : M6 radiographie Google
Capital : M6 radiographie Google © Google - capture YouTube

Le numéro de Capital consacré à Google est fidèle à ce qui a fait le succès de cette émission, notamment son grand sens de la pédagogie pour un public non initié. Même quelqu’un qui n’a jamais allumé un ordinateur ou utilisé de smartphone comprend les ambitions et objectifs du géant californien du Net. Le reportage, qui dure un peu plus d’une heure, possède les qualités habituelles de narration de l’émission, sens de l’anecdote comprise.

Le téléspectateur découvre par exemple une scène originale dans les ateliers de créativité de Google, où des salariés de l’entreprise des services ressource humaines sont invités à imaginer et prototyper, sans se mettre de limite de faisabilité, des services liés au voyage. Une manière d’illustrer les pratiques managériales originales de l’entreprise californienne, au-delà des repas à volonté et autres équipements sportifs (que les aficionados se rassurent, on les voit aussi dans le reportage) que Google montre et remontre aux médias.

le paradoxe du géant qui vous veut du bien

Au passage, on constate une fois de plus le paradoxe du géant de la recherche sur internet, qui a prospéré sur les données cédées par les utilisateurs mais pratique une certaine opacité. Un porte-parole de l'entreprise justifie ce choix : en résumé, Google est très gentil et veut le bien de tous — comme le rappelle son slogan "don’t be evil" — mais le monde est rempli de personnes très méchantes qui, si elles connaissaient les secrets de Google, pourraient s’en servir pour faire le Mal. Pour un peu, on se croirait dans un épisode de n’importe quel blockbuster made in États-Unis !

 

Le documentaire n’élude pas les faces sombres de Google, à commencer par la question des conflits d’intérêt entre les différentes casquettes de Google, son omniprésence et la question des données personnelles. Sur ce sujet, la critique reste basique. C’est dommage, quand à la fin du reportage, on réduit le projet d’automobile sans chauffeur de Google à une volonté de prendre le volant de nos vies et de nos déplacements. Sûrement le prix à payer pour un documentaire qui aborde en un temps limité et pour tous les publics Google dans toutes ses dimensions.

Christophe Bys

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale