Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cargo.one lève 42 millions de dollars pour développer ses activités en Amérique du Nord

Levée de fonds Cargo.one, start-up berlinoise qui souhaite numériser le secteur du transport de fret aérien, a levé 42 millions de dollars. Une deuxième levée de fonds en l'espace de six mois qui doit lui permettre de s'implanter en Amérique du Nord.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cargo.one lève 42 millions de dollars pour développer ses activités en Amérique du Nord
Cargo.one lève 42 millions de dollars pour développer ses activités en Amérique du Nord © cargo.one

Quelques mois après une précédente levée de 18,6 millions de dollars, Cargo.one annonce une nouvelle levée de fonds jeudi 17 décembre 2020. La start-up berlinoise, qui développe une plateforme de réservation dédiée au fret aérien, lève cette fois 42 millions de dollars. Une Série B menée par Bessemer Venture Partners et à laquelle Index Ventures, Creandum, Point Nine et Next47 ont participé.

Conquérir le marché nord-américain
Comme le transport routier, le fret aérien est un secteur fragmenté qui souffre de procédures souvent longues et peu digitalisées. Cargo.one a donc développé une plateforme qui se connecte aux systèmes internes des compagnies aériennes partenaires afin d'avoir une visibilité en temps réel sur la capacité disponible et les prix. La jeune pousse peut même intégrer d'autres critères de réservation, comme la température souhaitée pour le transport de la marchandise.

La pépite allemande mise sur la demande croissante en transports de fret. Une demande poussée par le développement de l'e-commerce, qui devrait augmenter entre 25% et 35% durant cette saison des fêtes (contre +14,7% l'année dernière), selon Cargo.one. La distribution des vaccins contre le Covid-19 à travers le monde, qui nécessite la mise en place de chaînes logistiques très importantes, devrait aussi contribuer à l'augmentation du fret aérien.

Cargo.one assure traiter plus de 110 000 envois aériens en provenance d'Europe chaque année. Avec cette levée de fonds, la start-up berlinoise souhaite développer ses activités en Amérique du Nord.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.