Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Carrefour Belgique renonce à son projet de magasin 100% automatisé à Bruxelles

Vu ailleurs Carrefour Belgique abandonne son projet de magasin automatisé à Bruxelles. Le distributeur dit s'être heurté à des difficultés techniques et logistiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Carrefour Belgique renonce à son projet de magasin 100% automatisé à Bruxelles
Carrefour Belgique renonce à son projet de magasin 100% automatisé à Bruxelles © D.R.

Son ouverture était annoncée pour le début de l’année 2019. Mais le magasin automatisé Carrefour situé sur la Grand-Place, dans le centre de Bruxelles, ne verra finalement pas le jour. L’information, révélée par le quotidien belge L’Echo le 13 août 2019, a été confirmée par le distributeur qui évoque "des problèmes techniques et logistiques". Plus précisément, Carrefour remet en cause la pertinence du format qui "semble ne pas répondre aux besoins des clients ni aux exigences de qualité du groupe", indique le média belge.

 

Un autre concept en cours de développement

Fin 2018, Carrefour annonçait l'ouverture de ce magasin sans caissiers et caissières, ouvert 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Principe : une commande effectuée via l’application Carrefour ou sur place à l'aide de bornes interactives, puis préparée par des robots et à retirer ensuite dans des casiers automatiques. Le magasin, d’une surface de 60 m2, devait proposer environ 400 références produits.

 

Ce test devait par ailleurs faire office de pilote pour le groupe qui souhaitait développer de petits formats de magasin en centre-ville, notamment sur des zones à forte affluence, comme les gares. Carrefour précise que "des réflexions sont en cours" pour "tester un autre concept sur le même emplacement", a précisé le porte-parole du groupe, Marco Demerling.  

 

La Belgique, terre d'innovation pour Carrefour

La Belgique est l'un des terrains d'expérimentation du distributeur en matière d'innovation. Il y réalise un certain nombre d'essais technologiques, comme le paiement biométrique via une application baptisée MyFinger. En mars dernier, il lançait son premier Walk-in Drive à Bruxelles, qui permet à un client à pied de retirer une commande passée en ligne, au créneau horaire de son choix dans les heures d’ouverture des points de vente. Le Drive piéton est l’une des pistes de Carrefour pour dynamiser ses petits formats en zone urbaine. L'entreprise développe progressivement ce service à Paris et à Lyon, et une soixantaine de magasins de proximité le proposent désormais en France.

 

Un "labstore" en France, mais réservé aux collaborateurs

Cela ne signifie toutefois pas l’arrêt des projets de magasin compact et automatisé. En France, c’est au siège social du groupe, situé à Massy (92) qu’a été ouvert en juin dernier un premier magasin entièrement automatisé, baptisé le "labstore". Réservé aux collaborateurs, il propose environ 1300 références qui sont identifiées automatiquement lorsqu'elles sont placées dans le panier du client. Le paiement s'effectue par reconnaissance faciale, un dispositif que Carrefour a généralisé en Chine dans ses hypers, et qui devrait être rapidement déployé en France.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale