Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Carrefour et Casino se tournent respectivement vers Deliveroo et Uber pour proposer des livraisons rapides

La filière de la livraison de courses à domicile se structure en France à coup de partenariats. Le groupe Casino et Carrefour se sont rapprochés respectivement d'Uber Eats et Deliveroo pour proposer des livraisons en moins de 30 minutes. Les partenariats de ce type se sont multipliés depuis le premier confinement, et le secteur semble désormais essayer de se structurer pour perdurer et répondre à cette nouvelle façon de consommer.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Carrefour et Casino se tournent respectivement vers Deliveroo et Uber pour proposer des livraisons rapides
Carrefour et Casino se tournent respectivement vers Deliveroo et Uber pour proposer des livraisons rapides © Deliveroo

Coup sur coup, deux enseignes de supermarché annoncent des partenariats dans la livraison à domicile. Carrefour se rapproche de Deliveroo et le groupe Casino d'Uber Eats. La preuve que la demande pour ces services augmente dans les grandes villes ?

Lors du premier confinement les annonces, plus ou moins temporaires, de livraison de courses à domicile se sont multipliées. Aujourd'hui, les différents acteurs semblent vouloir structurer le secteur à coup de partenariats afin de répondre à de nouvelles habitudes de consommation qui pourraient perdurer.

Uber Eats et le groupe Casino
Uber Eats et le groupe Casino renforcent un partenariat conclu lors du premier confinement. Des paniers de courses étaient alors proposés à la livraison dans 17 villes françaises. A partir de l'automne prochain, il sera possible de commander sur Uber Eats des produits issus de 500 magasins du groupe Casino et de se faire livrer en moins de 30 minutes. Différentes enseignes sont concernées comme Franprix, Monop’, La Nouvelle Cave et le Drugstore Parisien.

D'ici mai 2021, ce sont 100 magasins Franprix et 50 magasins Monop' qui seront référencés sur l'application Uber Eats. Des centaines de produits du quotidien seront référencés (fruits et légumes, produits laitiers, produits secs, produits d'entretien, boissons et produits de beauté). Puis, ce service sera élargi progressivement pour être déployés dans près de 500 magasins répartis sur une trentaine d'agglomérations dont l'Ile-de-France, Lyon et Bordeaux.

Une nouvelle façon de consommer ?
Après la Belgique, l'Italie et l'Espagne, Carrefour propose la livraison à domicile de courses via Deliveroo à ses clients français. Dans un premier temps, ce service est proposé sur Paris avant d'être étendu à une dizaine d'autres grandes villes dans les prochains mois. Carrefour assure proposer environ 1 000 références de produits du quotidien pour une livraison en moins de 30 minutes en moyenne.

"Ce partenariat d’envergure internationale marque une nouvelle étape dans le développement de notre e-commerce, commente Elodie Perthuisot, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale du Groupe Carrefour, dans un communiqué. Il nous permet d’élargir significativement la diffusion de nos services, à un moment crucial d’accélération du marché". Un point de vue que semble partager son concurrent le groupe Casino qui affirme que si ce service "répond particulièrement aux attentes des clients dans la situation actuelle", il est aussi révélateur d'une nouvelle façon de consommer et a vocation à s'inscrire dans la durée.

VTC et livraison lorgnent sur ce marché
Les plateformes de VTC ou de livraison de repas à domicile confirment cette tendance. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Uber tente à tout prix de diversifier un maximum son service de livraison. Le VTC estonien Bolt lui a emboîté le pas en lançant son service Business Delivery. Et Deliveroo aussi a multiplié les partenariats allant dans ce sens.

"La livraison de courses en moins de 30 minutes en moyenne fait partie des axes de développement stratégiques prioritaires pour Deliveroo", a commenté à ce sujet Ajay Lakhwani, VP Grocery and Commercial Partnerships de Deliveroo, dans un communiqué. Son concurrent espagnole Glovo a d'ailleurs une ambition similaire. La start-up a même choisi de multiplier les "dark stores", des entrepôts en milieu urbains, afin de renforcer son activité de livraison rapide.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.