Carrefour lance une blockchain dédiée… au Camembert de Normandie

C’est aujourd’hui au tour du Camembert de Normandie, onzième produit Filières Qualité Carrefour (FQC) en France et vingt-deuxième dans le monde, de bénéficier de technologies basées sur la blockchain. Un cas d'usage insolite mais pas dénué d'intérêt.

Partager
Carrefour lance une blockchain dédiée… au Camembert de Normandie

Carrefour croit à la blockchain. Après le poulet d’Auvergne, les tomates, les oeufs, le lait microfiltré, les pêches et nectarines, le pomelo, la poularde, les carottes ou encore le rocamadour, le Camembert de Normandie est le dernier produit Filière Qualité Carrefour (FQC) à bénéficier de cette technologie.

"La mise en place de cette technologie s’est faite grâce à la collaboration étroite entre l’ensemble des acteurs de la chaîne, dont les 8 producteurs laitiers fournissant le lait de ce Camembert de Normandie FQC, issu uniquement de vaches de race Normande", explique le distributeur dans un communiqué daté du 23 septembre 2019.

Le parcours du produit de la ferme à l'assiette

La blockchain permettra au consommateur de bénéficier d’informations traçables telles que les noms des agriculteurs, leur localisation, quelques détails sur leurs exploitations, la date de récolte du lait et les dates de fabrication et d'expédition du produit. Dans ce cas précis, la traçabilité est assez simple. Si le lait utilisé est issu de 8 exploitations agricoles, celles-ci fournissent une seule fromagerie en Normandie, puis les produits sont fabriqués et affinés dans un site unique.

Le consommateur doit se rendre sur un site dédié pour avoir accès à ces informations, complétées par une carte permettant de localiser les producteurs, ainsi que des informations sur l’alimentation des vaches laitières, le processus de fabrication du produit et des idées de recettes. Il peut par ailleurs via le QR Code présent sur l’étiquette accéder sur son smartphone à une interface retraçant le parcours du produit depuis le lieu d’élevage ou de production jusque sa mise en rayon.

300 références alimentaires visées d'ici 2022

D’ici à 2022, Carrefour prévoit un déploiement à l'ensemble des produits alimentaires FQC, soit 300 références. Pour le moment, seuls des produits alimentaires sont concernés. Le distributeur a développé en interne sa propre technologie, mais poursuit, en partenariat avec l’écosystème IBM Food Trust, le déploiement d’une blockchain alimentaire où il a notamment participé au projet de technologie blockchain appliquée à la célèbre purée Mousline. Carrefour ne donne pas de détail sur l'implémentation exacte de la blockchain dans son système, ni sur son caractère décentralisé (sa répartition entre plusieurs acteurs, plusieurs sites ou plusieurs réseaux).

Dans un contexte de défiance des consommateurs, le secteur agroalimentaire s’appuie sur les progrès technologiques pour multiplier les initiatives visant à instaurer davantage de transparence sur l’origine et la traçabilité des produits. Récemment, c’est l’enseigne Intermarché qui a annoncé la reformulation de plus de 900 recettes de sa marque distributeur afin d’améliorer leur score sur l’application Yuka.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS