Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ce gant connecté permet à un astronaute de piloter un drone ou un robot d'une seule main

Vidéo La NASA, le SETI et la start-up norvégienne Ntention ont conçu et testé un gant connecté qui permet à un astronaute de piloter un drone ou un robot d'une seule main, même en portant une encombrante combinaison spatiale.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ce gant connecté permet à un astronaute de piloter un drone ou un robot d'une seule main
Ce gant connecté permet à un astronaute de piloter un drone ou un robot d'une seule main © SETI

La NASA, le Search of Extra-Terrestrial Intelligence (SETI) et la start-up norvégienne Ntention se sont associés pour développer un gant connecté capable de contrôler un drone ou un robot. Ce dispositif fait partie du Haughton-Mars Project (HMP), un projet de recherche interdisciplinaire sur les technologies qui pourront être utilisées pour les missions vers Mars ou la Lune.

 

Cet "Astronaut Smart Glove" est un gant qui permet de contrôler un drone ou robot à distance et d'une seule main. Il pourrait servir à effectuer des missions d'exploration ou à recueillir des échantillons lors de sorties extravéhiculaires. En octobre 2019, l'Agence spatiale américaine a présenté les combinaisons qui seront portées par des astronautes pour la mission Artemis. Bien que modernisés, ces équipements n'en demeurent pas moins épais et rigides, ce qui limite la dextérité et la précision des astronautes et rend inadaptées les méthodes de contrôle classiques des drones et robots.

 

Des lunettes connectées pour contrôler la caméra

Avec ce gant, il suffira à l'astronaute de bouger sa main pour orienter l'objet connecté dans la direction voulue. La sensibilité du gant est réglable via plusieurs paramètres : rotation, translation, accélération... Le projet prévoit également l'utilisation de lunettes connectées pour contrôler la caméra embarquée sur le drone.

 

 

Les premiers tests ont été effectués sur l'Ile Devon, dans l'Arctique, avec des drones civils. Surnommé "Mars sur Terre", ce lieu est la plus grande île inhabitée au monde, et est l'endroit qui se rapproche le plus des conditions de la planète rouge. Bien évidemment, même si les tests ont été concluants jusqu'ici, de nombreuses autres étapes devront être validées avant que ce gant connecté puisse faire parti de l'équipement officiel d'une hypothétique mission sur la Lune ou sur Mars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale