Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ce n’est plus de la fiction, les avions aussi peuvent être piratés

Vu ailleurs "L’aviation est vulnérable à la cybercriminalité", c’est le directeur de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), Patrick Ky, qui le dit. Un hacker a en effet apporté la preuve qu’il avait réussi à pirater un avion. L’Usinenouvelle.com explique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ce n’est plus de la fiction, les avions aussi peuvent être piratés
Ce n’est plus de la fiction, les avions aussi peuvent être piratés © Edward Corpuz CC Flickr

La confirmation est maintenant indiscutable. Le hacker qui avait prétendu avoir piraté un avion de ligne en mai dernier avait pourtant provoqué le scepticisme chez nombre d’experts. Le directeur de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), Patrick Ky, a levé le doute : "l’aviation est vulnérable à la cybercriminalité".

 

Des propos tenus jeudi 8 octobre, lors d’une rencontre avec l’Association des journalistes de la presse aéronautique et spatiale (AJPAE). Pour soutenir ses dires, Patrick Ky a expliqué en détails comment un hacker en avait fait la preuve formelle… au sein même de l’AESA !

 

"Nous avons organisé il y a quelques mois une cession sur la cybersécurité au sein de l’agence, raconte Patrick Ky. Un groupe de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) nous a alors assuré que le risque cybernétique état faible. Juste après cette présentation, j’ai fait intervenir un hacker, détenant également une licence de pilote d’avion commercial. En moins de cinq minutes, il est arrivé à entrer d’une compagnie aérienne avec un profil d’administrateur. Il s’agissait du réseau ACARS, le réseau de messageries entre l’avion et le sol".

 

Lire la suite sur Usinenouvelle.com

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale