Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ce que cache le changement d'identité visuelle d'Uber

Uber change son identité visuelle, pour la rendre à la fois plus universelle et adaptée à chaque zone géographique. Son nouveau kit graphique (déjà controversé) peut facilement être décliné pour de nouveaux segments d'activité, comme le transport de marchandises.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ce que cache le changement d'identité visuelle d'Uber
Ce que cache le changement d'identité visuelle d'Uber © Uber

Il y a quatre ans, Uber changeait pour la première fois de logo… car son "U" rouge ressemblait un peu trop à celui de la chaîne de supermarchés française Super U ! Cette fois-ci, son nouveau changement de look est moins subi et doit refléter le changement de statut de l'entreprise. Particularité : la refonte a été supervisée en interne, par le PDG Travis Kalanick lui-même, aux côtés de son responsable du design. La marque n'a pas consulté d'agences extérieures.

 

Un Uber universel... et local

Fini l'univers noir et argenté se rapprochant des codes du luxe. Uber ne veut plus mettre en avant son service de chauffeur privé, premium à ses débuts mais désormais de plus en plus démocratisé. Ses ambitions dépassent désormais le simple transport de personnes par des chauffeurs : il veut être un acteur global de la mobilité.

 

Cette volonté se traduit par un système graphique, combinaison d'un carré (le bit) et d'un rond (l'atome), déclinable à l'infini. La typographie du logo a également été retravaillée et l'espacement des lettres resserré pour une meilleure lisibilité. Uber pourra puiser dans cet univers graphique pour ses nouveaux services et activités, dans le transport de marchandises et la conduite autonome notamment.

 

 

 

 

Surtout, si le carré et le rond seront toujours présents, symbolisant l'union de l'humain et de la technologie, l'habillage des applications sera adapté à chacun des 68 pays et 370 villes où est présent le géant américain. Ce sont d'abord les pays qui recevront leur propre kit graphique, composé de couleurs, de formes géographiques, de photos emblématiques de la zone en question. Chaque ville, dans un deuxième temps, aura droit à un habillage spécifique. Une façon pour Uber d'être à la fois une entreprise globale et un acteur local.

 

 

Le kit Uber pour l'Inde...

 

... et pour l'Irlande

 

 

s'approprier son récit de marque

Comme tout changement radical d'identité visuelle, celui d'Uber provoque de nombreux commentaires négatifs, en particulier de la presse américaine. Airbnb avait lui aussi été vivement critiqué au moment de changer de peau, et la chaine de prêt à porter Gap avait carrément dû renoncer à déployer une nouvelle identité visuelle.

 

La puissance de frappe du service de mobilité et sa maîtrise du storytelling devrait l'aider à imposer sans trop de difficultés sa nouvelle image… à l'heure justement où son image de marque pâtit de ses démêlés fiscaux et juridiques, en particulier en Europe.

 

A lire : le making-of de la nouvelle identité visuelle d'Uber sur le site Wired

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale