Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ce qui est reproché à Google dans l’usage des données personnelles des enfants sur YouTube

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Lundi 9 avril 2018, une vingtaine d’associations de défense des droits numériques ont saisi la Federal Trade Commission (FTC) aux Etats-Unis. Elles accusent Google de collecter illégalement des données personnelles sur les enfants via la plateforme YouTube et de les utiliser pour de la publicité ciblée.

Ce qui est reproché à Google dans l’usage des données personnelles des enfants sur YouTube
Ce qui est reproché à Google dans l’usage des données personnelles des enfants sur YouTube © YouTube

Alors que Facebook vacille suite au scandale Cambridge Analytica, c’est au tour de YouTube d’entrer sur le terrain glissant de la gestion des données personnelles : 23 associations  de défense des droits numériques et de protection de l’enfance accusent la plateforme de vidéos d’exploiter les données personnelles d’enfants à des fins commerciales. Google amasse des informations sans informer au préalable les parents et il les utilise pour cibler des publicités vers les enfants partout sur Internet”, indique le communiqué rendu public le lundi 9 avril 2018, adressé à la Commission fédérale du commerce (FTC) des États-Unis qui pourrait décider d’ouvrir une enquête.


Appareil de connexion, localisation ou encore numéro de téléphone portable… Selon ces associations américaines, Google, la maison-mère de YouTube, collecte les données personnelles des enfants alors qu’il est interdit d’avoir un compte YouTube avant l’âge de 13 ans. “Depuis des années, Google a abandonné sa responsabilité envers les enfants et les familles en affirmant de façon trompeuse que YouTube – un site inondé de dessins animés, comptines et publicités pour des jouets – n’est pas pour les enfants de moins de 13 ans”, assène Josh Golin, directeur de l’association signataire Campaign for a Commercial-Free Child Hood.

 

YouTube interdit aux moins de 13 ans

La plainte accuse YouTube de faire preuve d’hypocrisie. Même si la plateforme est “réservée aux utilisateurs de plus de treize ans, certains contenus ciblent les jeunes enfants”, développent les plaignants. “Des recherches montrent que plus de 80 % des enfants de 4 à 8 ans sont sur YouTube". Selon une étude du cabinet Trendera, 45 % des enfants de 8 à 12 ans ont un compte YouTube. Mais rappelons qu’il n’est absolument pas nécessaire de posséder un compte pour visionner une vidéo sur la plateforme et qu’un jeune utilisateur peut très facilement mentir sur sa date naissance pour en ouvrir un.
En déposant plainte, les associations disent vouloir “aider les parents et les enfants à prendre des décisions intelligentes quand ils sont en ligne. Pour que quand ils se connectent, ils n'aient pas à s'inquiéter des publicités et d'avoir leurs identifiants et data accumulées sur le long terme".

 

Que dit la loi ?

Une loi est citée à plusieurs reprises dans le communiqué : “Google réalise des profits gigantesques avec les pubs pour enfants et doit respecter la COPPA”. Le Children's Online Privacy Protection Act (COPPA) est une loi américaine votée en 1998 et entrée en vigueur en avril 2000. Elle interdit la collecte en ligne d’informations personnelles sur les enfants de moins de 13 ans, sans le consentement vérifiable de l’un des deux parents.
Jusqu’en 2013, la loi COPPA s’appliquait uniquement aux sites Web. Depuis, elle concerne également également les jeux en ligne et les applications, très utilisés par les enfants sur smartphone ou tablette. Cette modification a permis notamment de réguler la collecte des informations par le biais des plugins.

 

Que dit YouTube ?

Google a assuré, par la voix de son porte-parole, que la protection des enfants et les familles est “une priorité”. ”Parce que YouTube n’est pas pour les enfants, nous avons investi de façon importante pour créer l’application YouTube Kids, qui propose une alternative spécialement destinée aux enfants”, a insisté le géant de Mountain View.

L’application mobile YouTube Kids a justement été accusé mi-mars, d’exposer les jeunes enfants à des contenus complotistes, attestant par exemple que la Terre est plate (diffusé par le conspirologue David Icke), que les premiers pas de l'Homme sur la Lune ont été tournés en studio, ou encore que les pyramides de Gizeh ont été construites par des extraterrestres. En fin d’année dernière, le site américain The Verge pointait du doigt des commentaires à caractère pédophile.

Face à ces polémiques, YouTube a annoncé en décembre dernier, vouloir augmenter ses effectifs de modérateurs de 25 % d’ici la fin de l’année 2018. Et selon une information de BuzzFeed datant du 6 avril, YouTube Kids s’apprêterait à faire filtrer ses vidéos uniquement par des opérateurs humains et non pas des algorithmes comme c’est le cas aujourd’hui. Jusqu’à maintenant, l’algorithme de filtrage ne sait pas analyser le contenu verbal des vidéos et analyse uniquement les mots clés du contenu.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale