Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ce robot est capable de prélever du sang avec une très grande précision

Vu ailleurs Lors d'une prise de sang, il arrive que le patient ait des veines difficiles d'accès... ce qui complique le travail du personnel médical et augmente significativement la douleur d'un acte pourtant très banal. Des chercheurs américains ont conçu un prototype de robot capable de trouver et percer une veine de manière précise pour éviter ces inconvénients.   
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ce robot est capable de prélever du sang avec une très grande précision
Ce robot est capable de prélever du sang avec une très grande précision © Technology

Le prélèvement sanguin est un acte médical parfois très fastidieux lorsque les patients possèdent des veines fragiles ou difficiles d'accès. C'est sur cette problématique qu'ont travaillé des chercheurs de l'université de Rutgers (New Jersey) et de l'hôpital de Mount Sinai (New York) en mettant au point un robot capable d'effectuer des prises de sang de façon très précise. Les résultats du premier essai clinique ont été publiés dans la revue Technology le 5 février 2020.

 

UN DISPOSITIF Guidé par ultrasons

Le dispositif automatisé a un fonctionnement très simple. Guidé par ultrasons, il trouve plus facilement la veine, la perce avec une aiguille et prélève la quantité de sang nécessaire. Le robot comprend également une centrifugeuse capable de séparer les constituants du sang en vue d'une analyse. Pour l'instant, le système n'a été conçu que pour prélever du sang à partir des veines périphériques de l'avant-bras.

 

Les résultats de l'essai clinique ont été plutôt concluants. En effet, le robot a eu "un taux de réussite global de 87% pour les 31 participants dont le sang a été prélevé". Et pour les 25 personnes dont les veines étaient faciles d'accès, le taux est monté à 97%. A titre de comparaison, les études antérieures présentent des taux plus faibles. En moyenne, les professionnels de santé ont un taux de réussite de 73% chez les patients sans veines visibles et 60% pour les personnes sans veines palpables.

 

Réduire la douleur et les coûts

"Un appareil comme le nôtre pourrait aider les cliniciens à prélever des échantillons de sang rapidement, en toute sécurité et de manière fiable, en évitant les complications et la douleur chez les patients suite à de multiples tentatives d'insertion d'aiguille", s'est félicité Josh Leipheimer, auteur principal de l'étude et chercheur en biologie à l'université de Rutgers. En plus de la douleur infligée par des essais à répétition, cette difficulté à accéder aux veines coûterait, chaque année, "4 milliards de dollars par an aux Etats-Unis" du fait du gaspillage de matériel et de la perte de temps pour le personnel... qui pourrait, avec ce robot, se concentrer sur des tâches à plus grande valeur ajoutée.

 

Selon les chercheurs, les cas d'usage du robot – au stade de prototype – ne s'arrêtent pas au prélèvement sanguin. Ils imaginent déjà leur création utilisée dans le cadre de la mise en place d'un cathéter veineux périphérique, dispositif pour administrer des traitements par voie intraveineuse, et pour la dialyse, visant à purifier le sang des personnes souffrant d'insuffisances rénales.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media