Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

CES 2015 : BlackBerry s'attaque à l'Internet des objets

La tendance est aux objets connectés et BlackBerry l'a bien compris. Le canadien a annoncé au CES son entrée sur ce marché très convoité avec une plate-forme réseaux dédiée à l'Internet des objets qui combine ses deux produits phares : son infrastructure mobile globale et le système d'exploitation QNX.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

CES 2015 : BlackBerry s'attaque à l'Internet des objets
CES 2015 : BlackBerry s'attaque à l'Internet des objets © BlackBerry

Le canadien BlackBerry, qui peine à se relancer dans les smartphones après s'être fait devancé à la fin des années 2000 par les écosystèmes iOS et Android, a annoncé au CES le 7 janvier son entrée sur le marché très convoité des objets connectés.

Pour ce faire l'entreprise s'appuie sur ses deux grandes forces : son expertise logicielle dans les systèmes embarqués (suite à son acquisition du système d'exploitation temps réel QNX en 2010) et son infrastructure cloud sécurisée, qui a fait la réputation de ses smartphones auprès des entreprises.

priorité aux entreprises et à L'industrie

BlackBerry bénéficie à ce titre d'un avantage de poids car son réseau global gère déjà près de 35 pétaoctets (35 000 To) de données mobile chaque mois à travers le monde, se connectant à 300 opérateurs mobiles et 400 réseaux partenaires à travers le monde. Parmi les services proposés, une indexation des données instantanée pour connaître le statut de la flotte en temps réel, des fonctionnalités de data visualization, une gestion des cycles de vie produits, et un système de gestion des droits extrêmement détaillé.

Pour commencer l'entreprise va se concentrer sur les marchés de l'automobile (où QNX est très présent) et du suivi logistique, avant d'étendre sa solution au reste de l'industrie (notamment les secteurs de l'énergie et de l'équipement médical).

Julien Bergounhoux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media