Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2017] Aykow : la purification de l’air intérieur et la mesure du radon dans le sol

[UN JOUR, UNE START-UP] Au CES 2017, la start-up de Caen Aykow présentera Aube, son purificateur d’air intérieur qui repose sur une technologie basée sur la photocatalyse. Elle exposera aussi RadEQ, une sonde qui permet de faire de la prévision de séismes par la mesure du radon dans le sol.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Aykow : la purification de l’air intérieur et la mesure du radon dans le sol
[CES 2017] Aykow : la purification de l’air intérieur et la mesure du radon dans le sol © Aykow

La société Aykow installée à Caen (Calvados) avec 6 collaborateurs partira au CES de Las Vegas en 2017 en indépendant, en dehors de toute délégation. Déjà présente au CES Asia en 2015, la start-up a développé un procédé électronique de purification de l’air intérieur (voiture, habitation, cabinets médicaux …) reposant sur le phénomène de photocatalyse. La technologie mise en œuvre par Aykow repose sur l’activation du processus de photocatalyse par l’action de lumière sans UV sur un substrat de dioxyde de titane. "Des LED de longueur d’onde spécifique fournissent une énergie lumineuse qui active des semi-conducteurs composés de minces couches de dioxyde de titane", précise Jérémy Couillet, directeur commercial.

 

Le purificateur "Aube" est conçu pour neutraliser les virus, bactéries, allergènes, champignons, formaldéhydes, COV en s’attaquant aux éléments gazeux nocifs d’intérieur liés aux émanations de vernis, plastiques, colles, etc. C’est une rupture technologique avec les purificateurs d’air filtrants qui capturent mécaniquement des particules comme des poussières ou des polluants extérieurs.

 

"Aube" est actuellement commercialisé via la boutique en ligne d’Aykow et plusieurs distributeurs internationaux  (Boulanger, Sundan…). Le purificateur est censé conserver une efficacité constante tout au long de sa vie, ne pas nécessiter d’entretien spécifique ni de consommable.

 

Mesurer le radon dans le sol pour anticiper les séismes

 

Au CES Las Vegas, Aykow présentera un deuxième produit, la sonde "RadEQ", qui permet de faire de la prévision de séismes par la mesure du radon dans le sol. La start-up a en effet développé une expertise autour de la détection du radon, ce gaz radioactif naturel issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre. Avant un séisme, sa présence s’intensifie dans les couches peu profondes du sol car les micromouvements en sol profond facilitent sa remontée vers la surface. 

 

La sonde mesure le radon en continu et les informations sont envoyées sur un serveur et analysées par un algorithme qui identifie des variations brutales et étendues du gaz. "Les pics de présence de radon liés aux séismes apparaissent entre 2 semaines et 24h avant les secousses, ce qui permet d’anticiper des dispositions sécuritaires", explique-t-on chez Aykow.

 

"L'objectif de notre présence au CES Las Vegas 2017 est de présenter ce projet avant la mise en place d’une campagne de crowdfunding en 2017", indique Grégory Jean, le président-fondateur de Aykow. Il envisage le déploiement d’un parc de sondes RadEQ en Californie en 2017/2018.

 

Un système pour piloter la ventilation à partir d’un seuil de concentration de radon

Toujours dans le domaine du radon, Aykow a en outre mis au point un dispositif permettant de piloter la ventilation dans une pièce ou un bâtiment à partir d’un seuil de concentration de radon, gaz qui présente un risque cancérigène.

 

"Le radon est le plus dangereux polluant dans l'air, il est radioactif et représente la deuxième cause du cancer du poumon derrière le tabac mais loin devant le tabagisme passif ou la pollution urbaine. En France, sa concentration dépasse les recommandations sanitaires européennes dans plus de 11% des habitations", pointe Aykow. La start-up commercialise actuellement son système de pilotage de ventilation en BtoB au Canada. Avec un argument : "Le seul moyen de lutter contre le radon dans une pièce est de ventiler celle-ci".

 

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) ne dit pas autre chose sur son site Internet. "Le radon inhalé augmente le risque de cancer du poumon. Un risque faible au regard du tabac, mais contre lequel il est souvent simple de lutter, en améliorant par exemple la ventilation des bâtiments". Concrètement, explique l’IRSN, le radon pénètre dans les poumons avec l’air que l’on inspire. Ses descendants (polonium, plomb, bismuth) produits de ses désintégrations successives émettent un rayonnement alpha qui peut induire le développement d’un cancer du poumon.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale