Tout le dossier Tout le dossier

[CES 2017] Aykow : la purification de l’air intérieur et la mesure du radon dans le sol

[UN JOUR, UNE START-UP] Au CES 2017, la start-up de Caen Aykow présentera Aube, son purificateur d’air intérieur qui repose sur une technologie basée sur la photocatalyse. Elle exposera aussi RadEQ, une sonde qui permet de faire de la prévision de séismes par la mesure du radon dans le sol.

Partager
[CES 2017] Aykow : la purification de l’air intérieur et la mesure du radon dans le sol

La société Aykow installée à Caen (Calvados) avec 6 collaborateurs partira au CES de Las Vegas en 2017 en indépendant, en dehors de toute délégation. Déjà présente au CES Asia en 2015, la start-up a développé un procédé électronique de purification de l’air intérieur (voiture, habitation, cabinets médicaux …) reposant sur le phénomène de photocatalyse. La technologie mise en œuvre par Aykow repose sur l’activation du processus de photocatalyse par l’action de lumière sans UV sur un substrat de dioxyde de titane. "Des LED de longueur d’onde spécifique fournissent une énergie lumineuse qui active des semi-conducteurs composés de minces couches de dioxyde de titane", précise Jérémy Couillet, directeur commercial.

Le purificateur "Aube" est conçu pour neutraliser les virus, bactéries, allergènes, champignons, formaldéhydes, COV en s’attaquant aux éléments gazeux nocifs d’intérieur liés aux émanations de vernis, plastiques, colles, etc. C’est une rupture technologique avec les purificateurs d’air filtrants qui capturent mécaniquement des particules comme des poussières ou des polluants extérieurs.

"Aube" est actuellement commercialisé via la boutique en ligne d’Aykow et plusieurs distributeurs internationaux (Boulanger, Sundan…). Le purificateur est censé conserver une efficacité constante tout au long de sa vie, ne pas nécessiter d’entretien spécifique ni de consommable.

Mesurer le radon dans le sol pour anticiper les séismes

Au CES Las Vegas, Aykow présentera un deuxième produit, la sonde "RadEQ", qui permet de faire de la prévision de séismes par la mesure du radon dans le sol. La start-up a en effet développé une expertise autour de la détection du radon, ce gaz radioactif naturel issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre. Avant un séisme, sa présence s’intensifie dans les couches peu profondes du sol car les micromouvements en sol profond facilitent sa remontée vers la surface.

La sonde mesure le radon en continu et les informations sont envoyées sur un serveur et analysées par un algorithme qui identifie des variations brutales et étendues du gaz. "Les pics de présence de radon liés aux séismes apparaissent entre 2 semaines et 24h avant les secousses, ce qui permet d’anticiper des dispositions sécuritaires", explique-t-on chez Aykow.

"L'objectif de notre présence au CES Las Vegas 2017 est de présenter ce projet avant la mise en place d’une campagne de crowdfunding en 2017", indique Grégory Jean, le président-fondateur de Aykow. Il envisage le déploiement d’un parc de sondes RadEQ en Californie en 2017/2018.

Un système pour piloter la ventilation à partir d’un seuil de concentration de radon

Toujours dans le domaine du radon, Aykow a en outre mis au point un dispositif permettant de piloter la ventilation dans une pièce ou un bâtiment à partir d’un seuil de concentration de radon, gaz qui présente un risque cancérigène.

"Le radon est le plus dangereux polluant dans l'air, il est radioactif et représente la deuxième cause du cancer du poumon derrière le tabac mais loin devant le tabagisme passif ou la pollution urbaine. En France, sa concentration dépasse les recommandations sanitaires européennes dans plus de 11% des habitations", pointe Aykow. La start-up commercialise actuellement son système de pilotage de ventilation en BtoB au Canada. Avec un argument : "Le seul moyen de lutter contre le radon dans une pièce est de ventiler celle-ci".

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) ne dit pas autre chose sur son site Internet. "Le radon inhalé augmente le risque de cancer du poumon. Un risque faible au regard du tabac, mais contre lequel il est souvent simple de lutter, en améliorant par exemple la ventilation des bâtiments". Concrètement, explique l’IRSN, le radon pénètre dans les poumons avec l’air que l’on inspire. Ses descendants (polonium, plomb, bismuth) produits de ses désintégrations successives émettent un rayonnement alpha qui peut induire le développement d’un cancer du poumon.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

CES 2017

[CES 2017] 3D Sound Labs démocratise le son spatialisé

Réalité virtuelle

[CES 2017] Scalable Graphics lance une technologie sans fil pour les casques de réalité virtuelle

Start-up

[CES 2017] Greenerwave recycle les ondes pour booster les débits

Start-up

[CES 2017] Miraxess veut transformer les smartphones en ordinateurs

Objets connectés

[CES 2017] QuB, un cube connecté pour faciliter la vie en entreprise

Smart home

[CES 2017] Myxyty met la domotique dans une enceinte

Objets connectés

[CES 2017] Nov'in invente la canne connectée pour personnes âgées

Impression 3D

[CES 2017] 3dvarius commercialise ses premiers violons électriques imprimés en 3D

Immobilier

[CES 2017] Jooxter lève 1 million d’euros pour aider les entreprises à optimiser leurs bureaux

CES

[CES 2017] Avec Gaspard, Hector veut prévenir les escarres

CES 2017

[CES 2017] InspEar, start-up d’Arta Group, propose un écouteur audio augmenté, intelligent et connecté

CES

[CES 2017] Meyko accompagne les enfants asthmatiques au quotidien

Environnement

[CES 2017] Rium détecte la radioactivité avec un objet connecté

Start-up

[CES 2017] 7 Medical synchronise les données de santé

IoT

[CES 2017] Avec Biotraq, le big data peut garantir la qualité des produits périssables

IoT

[CES 2017] La start-up corse Icare veut vous passer la bague au doigt

Management

[CES 2017] La Loupe de Klaxoon n'a pas encore livré tous ses secrets

Smart home

[CES 2017] Invoxia repositionne son haut-parleur Triby en hub pour la smart home

CES 2017

[CES 2017] Plume Labs dévoile Flow, le capteur qui doit vous aider à mieux respirer

IoT

Cosmo, le feu-stop connecté pour motards, lance sa campagne Kickstarter

IoT

[CES 2017] PKvitality invente une montre connectée pour prendre sa glycémie sans se piquer

CES 2017

[CES 2017] i-lunch, une nouvelle cantine digitale et connectée aux données de santé

Start-up

[CES 2017] Covirtua soigne les troubles cognitifs grâce à la réalité virtuelle

Formation

[CES 2017] NaturSoftware crée une interface numérique centrée sur l'humain

Wearable tech

[CES 2017] Specktr, un gant connecté pour contrôler la musique du bout des doigts

Santé

[CES 2017] Sublimed présente son patch connecté anti-douleur

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS