Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2017] Greenerwave recycle les ondes pour booster les débits

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

[UN JOUR, UNE START-UP] Implantée à Nice (Alpes-Maritimes), Greenerwave a conçu une solution pour accroître la réceptivité et l'amplitude des ondes à l'intérieur d'un lieu sans en augmenter le volume qui y circule. La start-up compte sur le CES 2017 de Las Vegas pour trouver des partenaires industriels internationaux.

Greenerwave recycle les ondes pour maximiser les débits de connexion
Cédric Bertschy, DG, et Eric Labarre, CEO, de Greenerwave © Greenerwave

"Notre présence au CES de Las Vegas peut être le déclencheur de partenariats financiers et de R&D pour l'accélération du développement de notre solution. Nous avons déjà de nombreux prospects, des clients l'expérimentent en preuve de concept... En quatre jours sur place dans l'Eureka Park, nous devrions pouvoir rencontrer les acteurs américains, asiatiques et européens qui comptent sur les marchés auxquels elle s'adresse".

Eric Labarre, président et cofondateur de Greenerwave en novembre 2015, recherche des intégrateurs auprès desquels l'entreprise pourra licencier sa solution imaginée et mise au point dans les locaux de l'Institut Langevin par les deux autres cofondateurs, les chercheurs Mathias Fink et Geoffroy Lerosey. "Convaincus que les ondes étaient manipulables, ils se sont employés dès 2013 à concevoir un démonstrateur qui a abouti à un dépôt de brevet mondial. Aucune autre technologie passive de ce type n'existe actuellement. Compte tenu de son potentiel de marché, l'industrialiser par la création d'une société en a naturellement découlé", assure le dirigeant. L'incubateur Paca-Est, le pôle de compétitivité Solutions Communicantes Sécurisées, ont, entre autres, accompagné son émergence. Pour Mathias Fink, Greenerwave propose "une rupture technologique née de concepts physiques très nouveaux au service du Wifi et de la téléphonie mobile".
 

+ de débit à émissions constantes

Son idée ? Résoudre les problèmes de débits des réseaux à l'intérieur d'un lieu (bâtiment, moyen de transport, véhicule intelligent...) et/ou en mobilité en captant et recyclant les ondes Wifi en circulation pour augmenter leur amplitude et la réceptivité globale. La récupération de ces ondes électromagnétiques s'opère par le biais de plaques apposées ou insérées dans un bâti (mur, faux plafond...), un terminal mobile ou n'importe quel objet (siège de véhicule, coque de portable...). Elles agissent alors selon le principe d'un miroir réfléchissant.

Outre le fait d'améliorer le débit de connexion disponible, de 4 à 16 fois selon la société, la solution offre un autre avantage de taille dans un contexte précautionneux vis-à-vis des impacts des pollutions électromagnétiques : elle n'utilise que celles qui sont déjà disponibles, sans en ajouter de supplémentaires au contraire d'un répéteur ou d'une Femtocell. Un atout, par exemple, dans un avion où les contraintes et normes sont extrêmement strictes. "Notre solution s'adapte à n'importe quel environnement. Nous souhaitons instaurer des synergies avec les concepteurs de la future 5G ou du futur Wifi et démultiplier nos brevets. Nous espérons travailler avec un premier client avant la fin du premier trimestre 2017 pour consolider nos équipes et notre business plan et aboutir à une commercialisation dès Noël 2017", indique le directeur général, Cyril Bertschy, arrivé au sein du management en septembre.

Pour l'heure, Greenerwave repose sur une équipe de dix personnes dont cinq chercheurs de l'Institut Langevin. Elle s'efforce déjà de voir loin : à l'horizon 2020-2022, ses dirigeants estiment que leur technologie pourrait équiper n'importe quel objet de la vie courante. 

 

La solution Greenerwave en image



 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale