Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2017] La start-up corse Icare veut vous passer la bague au doigt

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

[UN JOUR UNE START-UP] La start-up corse Icare développe une bague connectée pour embarquer ses identifiants personnels et ses moyens de paiement sur soi. Elle fera partie de l'équipe French IoT sélectionnée par La Poste.

[CES 2017] La start-up corse Icare veut vous passer la bague au doigt
Fabien Raiola et Jérémy Neyrou, co-fondateurs avec Marc Simeoni de la start-up Icare. © Icare

Ouvrir sa maison, démarrer sa voiture, payer sa baguette de pain… juste avec son doigt : c'est le rêve d'Icare, start-up créée par deux entrepreneurs début 2016 à Ajaccio en Corse.  Leur projet : intégrer une puce NFC / RFID+ à une bague. Le minuscule bijou connecté deviendrait alors le sésame de sa vie numérique, pour s'identifier, effectuer un paiement, ouvrir son parking… Les possibilités sont infinies.

 

la technologie au bout du doigt

 

 

Le design de la bague n'est pas encore finalisé, ni les fonctionnalités de lancement. Icare présentera au CES un prototype afin de  mettre en scène la technologie et démontrer son potentiel. La jeune pousse a déjà séduit La Poste, qui l'a intégrée à son équipe de France de l'IoT. "Nous allons au CES de Las Vegas pour rencontrer des partenaires, des investisseurs, des distributeurs", explique Jérémy Neyrou, co-fondateur et responsable technique d'Icare.

 

Icare veut démontrer la pertinence de sa solution, et notamment son haut niveau de sécurité. "La bague est liée à son porteur, elle est automatiquement désactivée lorsqu'elle n'est plus portée", détaille Jérémy Neyrou. "Les données qui y sont stockées sont cryptées". La bague n'a pas besoin d'être portée à proximité d'un smartphone en permanence. "Il est uniquement nécessaire au moment de la configuration de départ. Ensuite, la bague connectée est autonome", explique le créateur.

 

commercialisation d'ici fin 2017

Icare veut lancer l'industrialisation de l'objet à l'été 2017, avant une commercialisation en novembre 2017. Il prévoit d'inclure de plus en plus de fonctionnalités à l'avenir pour accompagner l'essor du marché du "sans contact". La start-up prépare une première levée de fonds pour financer le développement de sa bague pas comme les autres.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale