Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[CES 2018] Airnodes, un miroir intelligent sur mesure pour les hôtels

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

[UN JOUR UNE START-UP] Dans quatre semaines exactement, le CES de Las Vegas ouvrira ses portes. Près de 250 start-up françaises feront le déplacement pour exposer leurs innovations. Chaque jour, L’Usine Digitale vous en présente une. Nous débutons cette série avec le miroir connecté Anna de la start-up Airnodes de Chavanod près d’Annecy.

Airnodes, un miroir intelligent sur mesure pour les hôtels
[CES 2018] Airnodes, un miroir intelligent sur mesure pour les hôtels © Airnodes

Comment personnaliser l’expérience du client d’un hôtel ou d’un magasin ? Avec un miroir intelligent, répond le bureau d’étude Airnodes spécialisé dans les objets connectés. Celui-ci a imaginé "Anna", un écran d’informations entièrement configurable prenant la forme d’un miroir connecté.

 

un miroir-vitrine

La start-up installée à Chavanod près d’Annecy, qui compte quatre salariés, travaille sur cet objet depuis un an et demi. "Au départ, l’objet a été pensé comme une vitrine de notre savoir-faire. C’était un pur démonstrateur. Mais en montrant le prototype, des professionnels de l’hôtellerie ont été séduits. Ce miroir répond à leur besoin de contact avec le client, raconte le co-fondateur Quentin Nigi.

 

Airnodes a donc lancé la production sur mesure de premiers miroirs, dans son bureau-atelier, notamment pour des palaces et restaurants de la station huppée de Courchevel. Un bon terrain d’expérimentation pour tester la technologie et ses possibles usages. Ces premiers exemplaires ne sont pas destinés aux chambres, mais aux lieux d’accueil et de passage de l’hôtel.  "Nous avons développé un système de widgets qui permet au professionnel d’agencer le miroir-écran comme il le souhaite, et d’afficher les informations de son choix : par exemple, la météo et les pistes ouvertes dans une station de ski", raconte Quentin Nigi.

 

La start-up travaille sur d’autres cas d’usage : par exemple chez un opticien, où le client pourrait "tester" virtuellement des modèles de lunettes (grâce à un appareil photo intégré et de la réalité augmentée) et visualiser le rendu immédiatement. Son système d'affichage sur mesure pourrait aussi être adapté à des interfaces plus classiques comme des écrans et vidéoprojecteurs.

 

Capter la lumière au CES

En partant au CES, Airnodes espère se faire remarquer des industriels (notamment français) pour qui il espère concevoir des objets connectés, à l’avenir. "C’est aussi un bon moyen de se confronter aux avis d’un public international, et de rencontrer des fournisseurs", juge Quentin Nigi. La start-up ne part pas totalement dans l’inconnu, puisqu’elle a été coachée en amont par les équipes de Business France qui l’accueillent sur son stand. Elle espère donc que les flash des appareils photo se réflèteront sur son miroir connecté.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Mr Tillier
13/12/2017 08h59 - Mr Tillier

C'est un miroir qui rend plus difficile sa fonction initiale: se regarder. L'affichage est donc mieux sur les cotes. Et de la, ce n'est pas necessaire d'etre sur le miroir. En cas de probleme, avec les widgets, vous evitez l'achat d'un nouveau miroir et peut-etre 7 ans de malheurs(?)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale