Tout le dossier Tout le dossier

[CES 2018] DreaminzZz met l'hypnose à portée de tous

[UN JOUR, UNE START-UP] D'abord éprouvé auprès de professionnels de santé, le masque d'auto-hypnose connecté de DreaminzZz est vendu depuis quelques semaines chez Nature et Découvertes et Boulanger. Avec le CES 2018, la start-up vauclusienne veut pénétrer les Etats-Unis, berceau de l'hypnose ericksonienne.

Partager
[CES 2018] DreaminzZz met l'hypnose à portée de tous

Sans un cambriolage dans leurs appartements respectifs, Guillaume Gautier et Kevin Kastelnik ne se seraient peut-être jamais croisés et DreaminzZz n'existerait pas. Il a fallu cette infortune pour que le thérapeute en hypnose et l'ingénieur Arts&Métiers échangent sur leurs activités, puis décident de s'investir ensemble sur la création d'un masque d'auto-hypnose connecté, "Hypnos". Le produit sera présenté pour la première fois au CES de Las Vegas à l'Eureka Park

La jeune société, fondée en 2015 à Montfavet (Vaucluse) près d'Avignon, a bénéficié du soutien de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour accéder à l'événement international. "Depuis deux ans et demi, des professionnels (chirurgiens, dentistes, kinésithérapeutes...) et établissements de santé utilisent Hypnos comme outil de lutte contre la douleur, en prévention de l'anxiété, pour améliorer le sommeil... Ils ont pu évaluer son efficacité. Voici quatre mois, nous avons signé avec Nature et Découvertes pour lancer la commercialisation dans son réseau en exclusivité et depuis le 15 décembre 2017, Hypnos est vendu aussi chez Boulanger. Nous discutons avec d'autres distributeurs. Ce CES tombe au bon moment pour le promouvoir à l'international".

Gamme de sessions au menu

DreaminzZz tient toujours sur ses deux cofondateurs mais des recrutements sont programmés. "Nous espérons être une dizaine fin 2018", confie Guillaume Gautier. Si cette année, le chiffre d'affaires avoisinera les 200 000 euros, le prévisionnel de l'exercice prochain vise une multiplication par cinq. "Uniquement sur le marché francophone", précise-t-il, même si une traduction en anglais des différentes sessions d'hypnose a débuté.

Vendu 199 euros au grand public, "Hypnos" repose sur un masque, principalement fabriqué avec des fournisseurs français, des écouteurs, des capteurs, des micro-moteurs et une application téléchargeable intégrant une gamme de sessions d'auto-hypnose pour soigner sans produits chimiques toute une série de pathologies et addictions (stress, gestion de la douleur, absence de motivation, insomnie...). Les stimuli sont opérés par le biais de Leds multicolores. Une fois le masque sur les yeux, il suffit de laisser son imaginaire s'immerger dans le scénario adapté à son cas particulier. "Le masque n'a pas vocation à se substituer au thérapeute, insiste Guillaume Gautier. C'est un complément à son approche. Nous avons créé une bibliothèque de programmes thématiques qui permettent, par exemple, d'arrêter de fumer, de gagner en confiance en soi avant une intervention en public, d'optimiser son état mental avant une compétition sportive... Il peut être aussi utilisé avec des enfants pour les aider à maîtriser des angoisses, des phobies, des troubles de la concentration".

Premiers pas américains

Après une première levée de fonds d'une centaine de milliers d'euros en "love money" qui lui a permis de se valoriser à 1 million d'euros, DreaminzZz a commencé sa prospection d'investisseurs pour en concrétiser une deuxième dans les prochains mois en vue d'étoffer ses effectifs, de poursuivre ses travaux de R&D et de démarcher le continent américain. "En France, il y a encore beaucoup à faire pour populariser l'hypnose à des vocations thérapeutiques. Aux Etats-Unis, le marché est mature : depuis 20 ans, des sportifs sont accompagnés par des préparateurs mentaux avec ces techniques. Nous avons d'ailleurs initié une branche 'Mental Sport' pour sponsoriser des sportifs avec le masque, en espérant qu'ils pourront démontrer le rôle de l'hypnose dans le gain de performance. Au CES, nous espérons pouvoir présenter notre innovation aux distributeurs les mieux implantés".

Un premier pas a déjà été effectué. Voici quelques semaines, l'entreprise, déjà lauréate du prix "Docteur 2.0 & You" du Congrès International de la Santé Digitale, en a exposé les attraits sur la conférence internationale "Medicine X" en Californie, à l'invitation de l'Université de Stanford.

PARCOURIR LE DOSSIER

CES

[CES 2018] Roadie, le tracker GPS d'Invoxia s’ouvre à l’international et se lance dans le B2B, avec Carrefour

CES 2018

[CES 2018] Le montpelliérain Koovea prend la température des médicaments

CES

[CES 2018] Avec FlySafe, Air Space Drone sécurise les vols de drones dans l'espace urbain

CES 2018

[CES 2018] Wiidii revient à Las Vegas avec son concierge mi-homme mi-robot… et des annonces dans les valises

CES

[CES 2018] Vaonis vise les étoiles avec le télescope connecté Stellina

CES 2018

[CES 2018] Bubbleflat veut simplifier toutes les démarches des colocataires

CES 2018

[CES 2018] Parkki analyse le stationnement urbain

CES 2018

[CES 2018] Safetyn, un assistant intelligent pour les pilotes d'avions de loisirs

Electronique

[CES 2018] Avec EyeBrain et EyeDee, SuriCog permet d'interagir avec le regard

Smart city

[CES 2018] Citymagine supervise la maintenance de la voirie

CES 2018

[CES 2018] KineQuantum veut améliorer la kinésithérapie grâce à la réalité virtuelle

Automobile

[CES 2018] YoGoKo, la plateforme innovante pour les voitures connectées et autonomes

IoT

[CES 2018] Foosball Society, ou le baby-foot comme outil "d’acculturation digitale"

IoT

[CES 2018] Néop, la clé mobile des espaces partagés

CES

[CES 2018] Haapie veut se démarquer avec son robot social et cognitif

Réalité virtuelle

[CES 2018] Timescope utilise la réalité virtuelle comme machine à voyager dans le temps

Géolocalisation

[CES 2018] Syntony fait entrer la localisation par satellites dans les tunnels et les métros

CES

[CES 2018] Knock personnalise la recherche de logement

IoT

[CES 2018] EHTech, un récupérateur connecté de chaleur des eaux usées de la douche

IoT

[CES 2018] La chaussure d’E-vone aide les seniors à rester autonomes

Tourisme

[CES 2018] Bziiit donne de la résonance aux marques sur le terrain

CES

[CES 2018] Par le jeu, Kiplin veut faire bouger les salariés

IoT

[CES 2018] Janasense repense le maintien à domicile des aînés

IoT

[CES 2018] Airnodes, un miroir intelligent sur mesure pour les hôtels

Santé

[CES 2018] Immersive therapy veut faire du bruit avec sa solution mobile anti-acouphènes

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS