[CES 2018] Intel veut servir la création de contenu immersif pour le cinéma et le sport

Intel poursuit ses efforts pour s'imposer comme un acteur de référence de la réalité virtuelle. L'entreprise a annoncé au CES la création d'un studio de production de contenus immersifs pour Hollywood dont le premier utilisateur sera Paramount Pictures. Elle a aussi détaillé son dispositif pour les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, dont 30 évènements seront capturés en VR.

Partager
[CES 2018] Intel veut servir la création de contenu immersif pour le cinéma et le sport

Intel a mis l'accent sur la réalité virtuelle au CES 2018, comme il l'avait fait l'année précédente. Les démonstrations à base d'Oculus Rift étaient omniprésentes sur son stand pour mettre en avant diverses initiatives, et les médias immersifs ont occupé une bonne partie de la keynote d'ouverte du salon.

Un studio de capture volumétrique pour le cinéma

Lors de celle-ci, Brian Krzanich, CEO de l'entreprise, a officialisé la création d'Intel Studios, un énorme studio de production de contenu immersif basé à Los Angeles. Le projet avait été annoncé lors de l'Intel Developer Forum en août 2016. Le principe est similaire à celui des studios de capture de Microsoft (un échafaudage bardé de caméras entoure une zone et capture ce qui s'y déroule), mais à une échelle hors du commun : environ 930 m2. La vidéo ainsi capturée est volumétrique, c'est-à-dire qu'elle recrée un espace en 3D à l'aide de voxels. Il est donc possible de changer de point de vue et de se déplacer à sa guise au sein de la scène.

Une démonstration de force de la part d'Intel, qui veut s'imposer comme un acteur de poids dans la réalité virtuelle malgré l'échec de son projet Alloy. Brian Krzanich en a fait la démonstration sur scène en recréant une scène de western, puis en montrant la scène du point de vue... du cheval du héros. Intel a également dévoilé le premier partenaire hollywoodien de cette nouvelle entité : Paramount Pictures.

Intel convoite le marché de la retransmission sportive

Cette technologie, baptisée Intel True View (anciennement "Intel freeD"), est aussi utilisée pour effectuer des replays immersifs saisissants lors de rencontres sportives. Elle utilise une batterie de caméras 5K placées tout autour du terrain pour le reconstituer volumétriquement. Une démonstration en a été faite sur scène en présence de Tony Romo, ancien quarterback des Dallas Cowboy devenu un célèbre commentateur sportif. Ce genre de capture peut générer jusqu'à 3 To de données par minute, ce qui implique une infrastructure très solide pour accompagner le système (connexion et puissance de calcul). Une infrastructure bien évidemment bâtie autour des technologies de serveurs Intel.

30 évènements filmés pour la VR lors des JO d'Hiver

Intel mise énormément sur le sport et ce depuis plusieurs années. Cette ambition a mené l'entreprise à devenir partenaire officiel des Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang (Corée du Sud), qui se dérouleront le mois prochain. Intel va capturer 30 évènements des JO en vidéo immersive et les diffusera en direct et à la demande. La technologie utilisée pour ce faire s'appelle Intel True VR. Elle utilise des caméras équipées de 12 objectifs 4K pour fournir une vision stéréoscopique (en "3D") à partir de points fixes autour du terrain. Ce type de contenu génère jusqu'à 1 To de données par heure.

Ce sera la première fois que les Jeux olympiques seront diffusés en direct en réalité virtuelle. Aux Etats-Unis, le contenu sera diffusé par NBC Sport. Il sera disponible pour les casques Samsung Gear VR, Daydream View et Windows Mixed Reality. Aucun partenaire français n'a été annoncé, mais Discovery couvrira la zone Europe. Intel continue par ailleurs de sponsoriser des évènements e-sport, dont la VR Challenger League avec Oculus et ESL.

Intel annonce le Hades Canyon, un PC petit mais (très) costaud

 

 

Autre annonce pertinente pour la réalité virtuelle : la sortie d'un nouveau NUC (un ordinateur ultra compact) suffisamment puissant pour faire tourner un casque de réalité virtuelle comme l'Oculus Rift. Le NUC en question (dénomination NUC8i7HVK) combine un CPU Intel Core i7-8809G et un GPU Radeon RX Vega M GH provenant d'AMD, son rival historique. Ce nouveau NUC était utilisé sur le stand d'Intel au CES pour faire tourner les démonstrations en réalité virtuelle. Avec une taille miniscule de 22,1 x 12,2 x 3,9 cm, il s'agit d'après Intel du plus petit ordinateur paré à la VR. Il sera commercialisé au printemps, mais son prix n'a pas encore été annoncé.

 

Les spécifications complètes de la machine sont disponibles ici

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS