Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2018] Knock personnalise la recherche de logement

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

[UN JOUR, UNE START-UP] Permettre la rencontre entre un bien immobilier et son futur propriétaire : c’est la raison d’être de la start-up bordelaise Knock, qui participera à son premier CES en janvier.

Knock personnalise la recherche de logement
[CES 2018] Knock personnalise la recherche de logement © Julia Casado - Wikimedia commons

L’achat ou la vente d’un logement, c’est souvent un marathon épuisant. "Quand on est client, on doit souvent poser des RTT pour organiser ses visites. Quand on est agent, on voit plus souvent des gens qui viennent 'voir' des biens que les acheter. Il y a une perte de temps dans les deux sens", explique Benoit Palabre. Avec quatre co-fondateurs, le jeune homme a eu l’idée de fonder la start-up Knock pour tenter de fluidifier le processus.

 

Mieux connaître l'acheteur, une info précieuse pour les agences

Pour la start-up créée en 2017, il faut mieux connaître le profil et les envies de l’acheteur pour lui proposer des offres correspondant à ses critères. "Pour cela, il faut cumuler des critères objectifs sur le bien – nombre de pièces, surface, quartier, équipements, budget – et des critères plus subjectifs", précise le CTO de la start-up. Knock a créé un questionnaire à choix multiples pour cerner le style de vies, les habitudes de consommation et attentes des acheteurs. "Ce sont des questions variées : comment allez-vous au travail, achetez-vous du pain tous les jours, consommez-vous bio… qui nous aident à définir les besoins précis de l’acheteur". L’algorithme créé par Knock fait correspondre ces critères objectifs, subjectifs avec les annonces qu’il recueille auprès d’agences. "Nous envoyons au final trois offres ultra-ciblées aux acheteurs. La promesse est de leur faire gagner du temps et de fournir des prospects ultra-qualifiés aux professionnels". Le service est gratuit pour les acheteurs, ce sont les agences qui paient.

 

Parfaire l'ia avec davantage d'offres et de clients

Knock, qui a levé 200 000 euros auprès de business angels, a lancé un beta-test cet automne dans sa région de Bordeaux (la start-up est incubée chez Bordeaux techno west). La jeune entreprise discute avec des réseaux immobiliers pour qu’ils lui confient leurs données sur les biens qu’ils commercialisent. L’accès à des données de qualité est la clé du succès. Pour parfaire ses algorithmes, Knock doit aussi augmenter son nombre d’utilisateurs. Plus elle aura d’offres en stock et de beta-testeurs, plus ses algorithmes de matching seront précis. C’est l’un des enjeux de la présence de la start-up française au CES, sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine : se faire remarquer. La start-up mettra en scène sa technologie dans des scénarios adaptés au marché américain. Mais elle espère convaincre des premiers utilisateurs sur son marché d’origine et dans les pays francophones.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale