Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2018] Le montpelliérain Koovea prend la température des médicaments

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up montpelliéraine Koovea présente au CES de Las Vegas le prototype de sa solution de smart tracking clé en main, assurant en continu la surveillance de la température des médicaments thermosensibles. Membre de la délégation régionale des start-up d’Occitanie, Koovea qui doit lancer sa solution en juin, recherche un gain de notoriété, des investisseurs et des partenaires.

Le montpelliérain Koovea prend la température des médicaments
[CES 2018] Le montpelliérain Koovea prend la température des médicaments © DR

« Au CES, notre objectif est clairement de gagner en notoriété et de pouvoir révéler notre innovation au monde entier, mais aussi de rechercher des investisseurs et de nouveaux partenariats industriels ou futurs clients, lance Adrien Content, cofondateur de la start-up montpelliéraine Koovea. Le projet a maintenant presque trois ans et nous allons commercialiser notre solution en juin 2018 ». À Montpellier, Koovea développe une solution « globale, unique et non intrusive, clé en main » de surveillance en temps réel des médicaments thermosensibles, afin d’éviter des pertes importantes (certains valent plusieurs milliers d’euros l’unité) et garantir la qualité des produits.

 

Solution « plug and play »
La solution s’articule autour du tracking de la température des médicaments et d’une solution Saas et big data pour la supervision et l’exploitation des données Des capteurs de température s’intègrent dans chaque boîte de médicament, un système de concentrateur connecté au web en temps réel et une application web/mobile. « Notre dispositif, de la taille d’une carte bleue, est plug and play, assure Adrien Content. Nous travaillons également sur des futures versions souples, pour une intégration encore plus facile au sein du packaging des produits, pour un suivi de bout en en bout et non sur une seule partie de la chaîne logistique. La solution est flexible et facile d'utilisation : configuration à distance, commande de produits et support en ligne, géolocalisation et surveillance en temps réel, connectivité mondiale, alertes SMS et mails... En cas de problème, le client est automatiquement alerté et peut agir immédiatement. Aucun système jusque-là ne pouvait certifier la fiabilité du produit à 100% avant son utilisation » Brevetée, l’innovation est en ‘beta test’ auprès de différents acteurs de la santé, laboratoires, transporteurs, hôpitaux, pharmacie….
 

Appui technologique et commercial

Diplômé de l’Insa et de l’ESC Toulouse, Adrien Content a développé Koovea avec Raphaël Verdaguer, ingénieur en électronique de l’université de Montpellier, et Yohann Caboni, ingénieur en développement logiciel de l’Epsi Montpellier. La start-up bénéficie depuis 2016 de l’accompagnement de l’incubateur de l’IMT Mines Alès. « Nous travaillons avec leur plate-forme mécatronique pour la conception de nos prototypes, ajoute Adrien Content. Ils nous accompagnent aussi globalement sur la transformation de notre solution en produit industriel. Début 2018, nous basculerons dans la structure d’innovation du BIC de la métropole de Montpellier pour un accompagnement plus porté sur la commercialisation. »

 

En 2016, Koovea a enchaîné les soutiens : un accompagnement du réseau Entreprendre, un trophée « Booste ton projet » de Pépite LR qui aide les étudiants à valider la faisabilité économique et technique de leur projet, une Bourse French Tech « émergence » du concours national I-Lab et un trophée du concours de création d’entreprises innovantes « Coup de pousse » de la région Occitanie, qui a aussi accordé une aide à la faisabilité commerciale. De quoi finaliser les prototypes, préparer le lancement commercial et s’étoffer. La start-up vient de recruter deux ingénieurs. « Nous sommes à ce jour six, et prévoyons d’autres arrivées courant 2018 », précise Adrien Content. Koovea, qui sollicite un prêt d’honneur du fonds régional Créalia et une aide à l’innovation de Bpifrance, prépare par ailleurs une première levée de fonds « de 1 à 2 M€ pour la fin 2018, début 2019, afin d’accélérer notre développement en France et à l’export.  »

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale