Actualité web & High tech sur Usine Digitale

CES 2018 : les 6 grandes tendances à suivre de près

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Chaque année les grands cabinets de conseils comme Accenture, Gartner ou Forrester dégagent les grandes tendances high-tech à suivre au CES de Las Vegas. Quels axes faut-il surveiller de près pour cette 51e édition qui se tient du 9 au 12 janvier 2018 ? L’Usine Digitale en a retenu 6 majeurs.

Les 6 grandes tendances du CES 2018
CES 2018 : les 6 grandes tendances à suivre de près

Fini le 100% B to C ! Le Consumer Electronic Show de Las Vegas a pris un véritable virage. Cette 51e édition, qui se tient du 9 au 12 janvier à Las Vegas, affirme encore ce tournant vers le BtoB. Au-delà des dernières nouveautés grand public des plus grandes marques et des start-up, d’innombrables innovations dédiées au monde professionnel seront en effet présentées.
Health Tech, Smart city, voiture connectée… Au regard des grands thèmes du salon et des premières annonces, le CES 2018 devrait une fois de plus démontrer comment les nouvelles technologies peuvent révolutionner les usages des consommateurs, certes, mais aussi les business models.
Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si grands patrons et directeurs innovation du retail, de la banque, de l'assurance, de l'aéronautique, ou de la restauration se rendent depuis quelques années sur cet événement international. Objectif : flairer les tendances high-tech et les nouvelles solutions qui pourraient améliorer leurs services et bouleverser leur organisation. L’occasion, aussi, de repérer les start-up qui pourraient les y aider.

Voici les 6 grands sujets qui seront au centre des discussions et des innovations cette année.

 

1/ La connectivité liée à l’usage de l’intelligence artificielle

Robot Haapie

 

C’était déjà une tendance majeure du CES 2017, mais elle s’affirme sur cette édition. "La combinaison de l’intelligence artificielle etcde la connectivité est encore plus centrale", assure Jean-Laurent Poitou, directeur mondial d’Accenture pour les secteurs des télécoms, des médias et des hautes technologies. Ce qui me frappe cette année, c’est le caractère intuitif et simple des solutions d’intelligence artificielle. L’utilisateur n’a plus besoin de lire de manuel, il lui suffit de se connecter et ça marche tout seul. Cela change réellement les usages"
Au cœur de cette tendance, on retient bien sûr les assistants personnels et vocaux qui se multiplient. "Ces assistants domestiques marquent une inflexion de la façon dont la technologie est consommée", remarque Jean-Laurent Poitou. Alexa d’Amazon ne devrait donc pas être l’unique star du CES cette année ! De nombreuses start-up, comme les Français Wiidii avec son concierge hybride mi-homme mi-robot, Safetyn et son assiatnt pour les pilotes d'avion de loisirs ou Haapie qu a développé un robot social et cognitif, présenteront leurs propres solutions.

Selon Forrester, en 2018, 10% des décisons d’achat seront directement influencées par les agents intelligents développés par les Gafa.

 

2/ Voitures autonomes et connectées

Technologie Here

 

Intelligence artificielle, assistants vocaux, connectivité à bord, écrans digitaux…  Les nouvelles technologies investissent de plus en plus le monde de l’automobile, révolutionnant l’expérience de la conduite comme la vie à bord des passagers. Divertissement (musique, films, jeux video…), services de livraison, paiement à distance… Les possibilités offertes par ces nouvelles solutions numériques explosent. "Une fois que la tablette est sur la tableau de bord, seule l’imagination à ses limites", indique Jean-Laurent Poitou.
Un espace entier sera ainsi consacré à la voiture connectée sur ce CES 2018. Ford, Bosch, Faurecia, Kia… Constructeurs et équipementiers y dévoileront leurs solutions. De nombreux partenariats seront également annoncés, comme Renault avec Intel, Faurecia avec Amazon et Accenture, Here avec Bosch et LG… Après le buzz de Faraday Future au CES 2017 – dont la voiture autonome FF91 ne verra finalement pas le jour –, le Chinois Byton fera quant à lui son show à la presse dès ce dimanche 7 janvier avec sa propre vision de la voiture du futur incarnée par son crossover électrique, autonome et connecté.

Si la technologie est quasiment au point, les voitures autonomes devraient aussi alimenter les discussions sur l’aspect réglementaire. Cybersécurité, protection des données personnelles, fiabilité, sécurité des passagers et des piétons…  Qui est responsable en cas de collision ? Comment faire cohabiter véhicules "traditionnels" et véhicules autonomes dans l’espace urbain ? Au-delà du buzz, les débats s’annoncent animés.

 

3/ La 5G et ses nouvelles opportunités

 

 

Standard 5G

 

Thème star du Mobile World Congress 2016, la 5G sera cette année au cœur des débats du CES 2018. Avec des applications plus concrètes, certes encore prospectives, de la 5G comme outil d’accélération de l’Internet des objets. "Cela va faire plus partie des anticipations que des réalités, car même si  la 5G est encore en phase de tests, même si une première vague de standards a été votée en décembre, les premières vraies applications ne verront pas le jour avant 2020, indique Jean-Laurent Poitou. Ce qu’on va voir à Las Vegas cette année, ce sont des solutions qui démontreront comment on peut utiliser la 5G lorsqu’elle sera disponible dans les domaines de la maison connectée, de la vidéo (streaming, jeux vidéos….)".

 

Augmentation du débit, baisse du temps de latence, densification de la couverture réseau… Autant d’avantages de la 5G que les exposants ne manqueront pas de mettre en avant au travers de leurs nouveaux produits et solutions.  Et ce, dans de nombreux domaines, tels que les jeux vidéo, l’e-sport ou la smart-city.

 

4/ La blockchain pour tout

 

 

Non, la blockchain n’est plus uniquement réservée aux cryptomonnaies. Cette technologie – qui permet de stocker et de partager des données et d’effectuer des transactions de manière fiable, transparente, traçable et sécurisée entre deux personnes – s’étend à de multiples secteurs. Au domaine bancaire, par extension, mais pas seulement. "Santé, paiement, transports, énergie… La majorité des secteurs explorent les applications les plus élaboratives de la blockchain", assure Jean-Laurent Poitou. A titre d’illustration, dans la santé, la blockchain peut être utile dans le cas de système de mesure du diabète ou de la tension qui déclenche une prise de médicaments : le système a tout intérêt à être sécurisé. Idem dans le domaine de l’énergie ou des panneaux solaires : la blockchain peut être intéressante pour les transactions entre les personnes qui stockent l’énergie et le revendent et celles qui l’achètent. Là encore, la seule limite est l’imagination, d’après Jean-Laurent Poitou. Et au CES, de multiples solutions devraient être exposées. "Dans les cinq prochaines années, de nombreuses applications devraient voir le jour, anticipe Jean-Laurent Poitou. Demain, avec la blockchain, on n’aura plus besoin d’un tiers de confiance pour déverrouiller une voiture dans un système d’autopartage, par exemple".

 

5/ L’intégration de logiciels plus intelligents et de l’analytics dans les objets connectés

 

Hypnos, masque d'auto hypnose de DeaminzZz
 

Autre tendance phare du CES 2018 : l’essor de logiciels au service des objets connectés. L’intégration de logiciels plus puissants permettant une analyse fine des données récoltées par les objets connectés offrent des produits de plus en plus personnalisés, qui s’adaptent aux besoins et aux habitudes des consommateurs.  "Les logiciels viennent se nicher dans tous les objets : masques anti-pollution qui analysent les particules de l’air,  colliers connectés pour animaux domestiques qui déclenchent la distribution de croquettes,  réfrigérateurs connectés… constate Jean-Laurent Poitou. Et la tendance sera d’autant plus marquée sur ce CES 2018. "C’est exponentiel", poursuit l’expert.

Là encore, si ces technologies ne sont pas nouvelles, elles se perfectionnent et s’installent dans le quotidien des consommateurs (c'est l'exemple du masque connecté d'auto-hypnose de DreaminzZz) Mais aussi des entreprises. "Cette arrivée en masse du logiciel transforme complètement l’anatomie des entreprises", poursuit-il. Cela va au-delà de la DSI ? Les dirigeants et décideurs devront maitriser ces technologies pour leurs clients. Banque, hôtellerie, santé… tous les secteurs sont concernés.

 

6/ AR/VR, une réalité

 

ACE Eyewear de Acton

 

Alors que la réalité virtuelle était la star des deux précédentes éditions du CES, les ventes des casques VR n’ont pas rencontré le succès annoncé. Excepté l’univers du jeu vidéo, le grand public ne s’est pas équipé autant que ce qu’attendaient les constructeurs. Retail, événementiel, industrie… Finalement, c’est plutôt son usage B to B qui a explosé. De nouvelles solutions pour de nouveaux usages émergent, notamment dans l’univers de l’hospitality, des parcs d’attraction et du cinéma.

Mais la vraie star devrait surtout être la réalité augmentée cette année. Si son usage était jusque-là principalement réservé au B to B (plan de merchandising, design automobile, premiers essais d’opérations chirurgicales…), il se développe à la sphère grand public. Après l’effet Pokemon Go, le lancement des logiciels ARKit d’Apple ou d’ARCore de Google offrent d'ailleurs de nouvelles possibilités de services sur smartphone notamment, et donc sans équipement supplémentaire. Ce qui devrait démocratiser son utilisation.
Au-delà du smartphone, de nombreux prototypes de lunettes, comme les ACE Eyewear de Acton (photo), et autres équipements plus futuristes seront également présentés lors de ce CES 2018, laissant imaginer ce à quoi pourrait ressembler notre quotidien de demain.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale