Tout le dossier Tout le dossier

[CES 2018] Par le jeu, Kiplin veut faire bouger les salariés

[UN JOUR UNE START-UP] Jusqu'au CES 2018, L'Usine Digitale vous présente chaque jour une start-up française exposante. Aujourd'hui, nous découvrons Kiplin et sa plateforme ludique et connectée pour améliorer la santé des salariés.

Partager
[CES 2018] Par le jeu, Kiplin veut faire bouger les salariés

Le bien-être au travail est l’une des questions qui taraude le plus le monde de l’entreprise. Avec sa plateforme connectée et ludique, Kiplin incite les salariés à effectuer de petits changements dans leur quotidien : descendre à la précédente station de métro, prendre les escaliers ou aller acheter son déjeuner à pied. "Par le digital, le jeu et le collectif, notre objectif est de réinventer la prévention santé en entreprise. Notre solution remplace les actions traditionnelles de communication ou le coaching individuel", explique Vincent Tharreau, fondateur de Kiplin en 2015 à Nantes.

L’importance de la data

Concrètement, la startup organise trois à quatre fois par an des temps forts évènementiels pour ses clients. "Nous proposons aux salariés de relever, durant trois à six semaines, en équipe des challenges thématiques comme les 3 670 km de la Route 66 ou l’ascension des 3776 mètres du Mont Fuji". Le tout est mesuré par des bracelets, montres ou steppers connectés que Kiplin, qui travaille avec les grandes marques du marché, peut fournir à ses clients. "Intégrer de la data nous permet de mesurer l’impact de nos actions au sein de l’entreprise. On note un taux d’engagement des salariés de 65 à 75 %. Et ils sont plus de 65 % à changer leurs comportements au quotidien", se félicite Vincent Tharreau.

De multiples marchés

Depuis son lancement commercial en 2016, la solution de Kiplin (15 salariés entre Nantes et Paris), a déjà séduit plus de 200 clients comme Engie, Hutchison, Sodexo ou Promod. "Ce sont des entreprises du tertiaire, mais surtout des industriels et des établissements de santé où la question du bien-être au travail est très prégnante" La start-up a vu également émerger deux autres marchés sur lesquels elle compte aussi accélérer son développement : l’éducation et l’accompagnement des patients dans leur parcours de réhabilitation. Kiplin a notamment noué un partenariat avec l'Institut du Sein à Nantes. Cet établissement dépend du groupe Confluent, entré au capital de la startup courant 2016. Les business-angels nantais d’Abab avait également pris part à cette opération de 400 000 €.

Avec La Poste

Pour accélérer commercialement et renforcer ses démarches de R&D notamment autour de la data, Vincent Tharreau envisage une seconde levée de fonds "plus importante" dans les 12 à 18 mois. D’ici là, la startup, lauréate du concours French IoT du groupe La Poste, aura pu présenter sa solution au CES de Las Vegas… et peut-être embarquer des entreprises américaines dans ses challenges.

PARCOURIR LE DOSSIER

CES

[CES 2018] Roadie, le tracker GPS d'Invoxia s’ouvre à l’international et se lance dans le B2B, avec Carrefour

CES 2018

[CES 2018] Le montpelliérain Koovea prend la température des médicaments

CES

[CES 2018] Avec FlySafe, Air Space Drone sécurise les vols de drones dans l'espace urbain

CES 2018

[CES 2018] Wiidii revient à Las Vegas avec son concierge mi-homme mi-robot… et des annonces dans les valises

CES

[CES 2018] Vaonis vise les étoiles avec le télescope connecté Stellina

CES 2018

[CES 2018] Bubbleflat veut simplifier toutes les démarches des colocataires

CES 2018

[CES 2018] Parkki analyse le stationnement urbain

IoT

[CES 2018] DreaminzZz met l'hypnose à portée de tous

CES 2018

[CES 2018] Safetyn, un assistant intelligent pour les pilotes d'avions de loisirs

Electronique

[CES 2018] Avec EyeBrain et EyeDee, SuriCog permet d'interagir avec le regard

Smart city

[CES 2018] Citymagine supervise la maintenance de la voirie

CES 2018

[CES 2018] KineQuantum veut améliorer la kinésithérapie grâce à la réalité virtuelle

Automobile

[CES 2018] YoGoKo, la plateforme innovante pour les voitures connectées et autonomes

IoT

[CES 2018] Foosball Society, ou le baby-foot comme outil "d’acculturation digitale"

IoT

[CES 2018] Néop, la clé mobile des espaces partagés

CES

[CES 2018] Haapie veut se démarquer avec son robot social et cognitif

Réalité virtuelle

[CES 2018] Timescope utilise la réalité virtuelle comme machine à voyager dans le temps

Géolocalisation

[CES 2018] Syntony fait entrer la localisation par satellites dans les tunnels et les métros

CES

[CES 2018] Knock personnalise la recherche de logement

IoT

[CES 2018] EHTech, un récupérateur connecté de chaleur des eaux usées de la douche

IoT

[CES 2018] La chaussure d’E-vone aide les seniors à rester autonomes

Tourisme

[CES 2018] Bziiit donne de la résonance aux marques sur le terrain

IoT

[CES 2018] Janasense repense le maintien à domicile des aînés

IoT

[CES 2018] Airnodes, un miroir intelligent sur mesure pour les hôtels

Santé

[CES 2018] Immersive therapy veut faire du bruit avec sa solution mobile anti-acouphènes

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS