Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2018] Parkki analyse le stationnement urbain

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

[UN JOUR, UNE START-UP] Parkki a développé une application et un capteur destinés à analyser l'utilisation des places de parking, et à informer les automobilistes. La start-up lilloise ser aprésnete au CES de Las Vegas du 9 au 12 janvuer 2018. Objectif : trouver de nouveaux clients en France... et à l'international.

Parkki analyse le stationnement urbain
L'équipe de Parkki participera au CES 2018 © Parkki

En ville, trouver une place de stationnement est souvent un casse-tête. La start-up Parkki, lancée en décembre 2016, voudrait nous éviter de tourner en rond. Les 4 fondateurs, sortis de l'ISEN, école d'ingénieurs lilloise, ont eu l'idée de développer une application capable d'agréger des informations sur les places de parking : "Certaines sont déjà équipées de capteurs. À Lille, par exemple, le système Shop & Go permet de se garer gratuitement dans certaines rues pendant 30 minutes, sur des places dédiées, explique Pierre-Julien Harbonnier, le CEO. Nous voulons mutualiser ce type de données, ainsi que celles issues des horodateurs, ou des parkings fermés".

 

Un capteur de place de parking breveté

Pour compléter les informations existantes, Parkki a breveté en septembre 2017 son propre capteur : un radar à monter sur les éclairages publics. "Il est capable de détecter la présence de voitures jusqu'à 100 mètres, précise Pierre-Julien Harbonnier. Cela peut couvrir environ 80 places. Il ne pose pas de problèmes liées à la vie privée, contrairement aux caméras parfois utilisées pour la même application. De plus, il coûte le même prix qu'un capteur pour une place unique, et s'installe facilement."

À partir des données sur les places de parking occupées, Parkki propose une application pouvant être intégrée à n'importe quelle plate-forme d'information. La localisation des places libres peut ainsi être communiquée en temps réel aux automobilistes, pour les guider vers les places les plus adaptées, selon le temps de stationnement prévu. Mais cet outil sert aussi à comprendre la dynamique à l'oeuvre dans l'utilisation du stationnement. Selon les jeunes entrepreneurs, cela pourrait aider à anticiper l'encombrement lors de certains évènements, et mettre en place des mesures pour fluidifier le trafic.

 

Place à la commercialisatoin

Pour tester son système, l'entreprise a pu bénéficier d'une zone pilote dans la ville de Bouvines, dans le Nord, avec un parking de 32 places. L'étape de recherche et développement est aujourd'hui terminée, et la start-up est prête à commercialiser sa solution. "Nous visons les collectivités et les lieux recevant beaucoup de public, comme les aéroports, les centres commerciaux, voire les grandes entreprises, énumère le CEO. Nous prévoyons déjà plusieurs installations en France, dont une pour l'analyse du stationnement sur un parking de covoiturage de 50 places à Rennes." Parkki se rendra au CES de Las Vegas du 9 au 12 janvier pour chercher de nouveaux clients, en France et au-delà.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale