Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2019] Avec sa housse de compteur connectée, Protecto endigue les fuites d’eau

[UN JOUR, UNE START-UP] Primée au Concours Lépine en 2017 pour sa housse de protection de compteurs d’eau contre le gel, Protecto va promouvoir en avant-première au CES 2019, qui se tient du 8 au 11 janvier à Las Vegas, sa version connectée Protectonnect, conçue pour détecter les fuites et éviter les surfacturations.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Avec sa housse de compteur connectée, Protecto endigue les fuites d’eau
Mourad Amara, dirigeant de Protecto © Protecto

Le volume de fuite d’eau potable en France sur une année serait estimé à 1 milliard de mètres cubes. En inventant sa housse de protection des compteurs d’eau contre le gel (résistance jusqu’à -23°C), une innovation brevetée, Mourad Amara, ex-technicien des eaux, apporte sa contribution à la lutte contre ce gaspillage d’une ressource de plus en plus précieuse (et coûteuse). Protecto a été créée en 2017 pour industrialiser et commercialiser la solution, après sa récompense et son succès commercial au concours Lépine 2017* (400 pièces écoulées sur l’événement).

 

Une housse protectrice connectée pour les compteurs d’eau

Au CES 2019 de Las Vegas où il doit recevoir un "Innovation Award", le dirigeant présentera sa déclinaison Protectonnect qui renforce les caractéristiques de sa solution pour les compteurs et réseaux de distribution d’eau. "Une fuite est généralement identifiée par l’usager quand sa facture révèle une consommation inhabituelle, indique-t-il. Dans ce cas, il n’a pas d’autre choix que de payer et de s’efforcer de trouver d’où vient la fuite. Grâce à un capteur embarqué sur la housse et une application mobile que nous avons développée, Protectonnect l’identifie en temps réel et envoie une alerte SMS ou mail sur le smartphone du particulier." Et d'ajouter : "Nous avons également imaginé une plate-forme de gestion apte à centraliser les alertes et à mobiliser dans les 24 à 48h une société de géolocalisation de fuite, un plombier à proximité du lieu du sinistre ou le gestionnaire pour la réparer au plus vite, qu’elle concerne l’intérieur ou l’extérieur de la tuyauterie du logement. Nous constituons un réseau de professionnels pour mailler le territoire".

 

Pour bénéficier de ce service dont la commercialisation est annoncée en 2019, Protecto envisage une formule par abonnement mensuel. Des sociétés du domaine de l’eau (exploitants, détecteurs de fuites…), des compagnies d’assurances, des industriels… s’intéressent au dispositif, des communes auraient passé des précommandes, des contacts sont noués avec des enseignes de bricolage… "Sur le milliard de mètres cubes perdus en France, 5 millions de mètres cubes sont uniquement liés au compteur. L’économie générée serait substantielle", explique Mourad Amara.

 

Miser sur une Production française

Née à Arles et accompagnée aujourd’hui par la pépinière CleanTech du Technopôle de l’Environnement de l’Arbois à Aix-en-Provence, Protecto a bénéficié de nombreux soutiens pour passer de l’invention à l’industrialisation (Initiative Pays d’Arles, Créasol, CCI du Pays d’Arles, BGE Accès Conseil…). Transformée cette année en SAS, l’entreprise compte quatre personnes, mais songe à embaucher.


Pour garantir une fabrication française, elle continue de s’appuyer sur l’atelier nîmois qui l’a aidée à prototyper sa première housse thermique. Le bureau d’études d’Avignon, Isovation, a validé ses capacités isolantes et pour connecter Protectonnect, elle a sollicité un partenaire à Montpellier. Mourad Amara compte sur le CES 2019 pour entamer une commercialisation à l’international, avec pour cibles prioritaires les pays scandinaves, le nord et l’est de l’Europe et l’Amérique du Nord, la gamme de housses étant paramétrable aux différentes tailles de compteurs et jusqu’au sur-mesure.
 

*1er Prix international - Concours Lépine – Unibal 2017 (Union nationale des industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement des logements).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale