Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2019] Nourrie à l'IA et 5G "ready", la M-Byte de Byton sera sur les routes fin 2019

Après la révélation de son véhicule ultra-connecté en janvier 2018, Byton revient au CES 2019 avec des annonces concrètes de commercialisation. La M-Byte sera lancée dès la fin 2019 en Chine, avant un déploiement au Etats-Unis puis en Europe dans les 18 mois. Retour sur la conférence et sur le point de vue de Daniel Jacob, Vice-Président design de la marque, qui s'est confié à L'Usine Digitale.
mis à jour le 07 janvier 2019 à 20H32
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nourrie à l'IA et 5G ready, la M-Byte de Byton sera sur les routes fin 2019
[CES 2019] Nourrie à l'IA et 5G "ready", la M-Byte de Byton sera sur les routes fin 2019 © SMG

Byton avait fait le buzz au CES 2018. La marque automobile revient au CES 2019 avec un concept plus abouti et plus concret. Et surtout l’annonce de la commercialisation de la M-Byte dès la fin 2019 en Chine. Avant un déploiement aux Etats-Unis puis en Europe d’ici 18 mois.

"M-Byte représente la transformation de la voiture traditionnelle en un appareil intelligent de nouvelle génération pour chaque utilisateur", a déclaré le Dr Carsten Breitfeld, PDG et cofondateur de Byton lors de la conférence de presse qui s’est tenue le 6 janvier à Las Vegas. Nous y parvenons grâce à la combinaison de notre plate-forme EV ultramoderne et de notre écosystème numérique propriétaire Byton Life."

 

5G, et IA au cœur de la M-Byte

Depuis la révélation du prototype, M-Byte a évolué. "Le modèle en production est d’un niveau supérieur au prototype présenté", assure Daniel Jacob, Vice-Président Design de la marque, à L’Usine Digitale. Dans les innovations majeures, on note notamment l’intégration de la technologie 5G vers laquelle la connectivité basculera dès que possible. Le véhicule est également prêt pour le niveau 3 d’autonomie.
 

Le modèle M-Byte prêt à être commercialisé est par ailleurs équipé d’un écran 48 pouces qui permettra de gérer toutes les fonctionnalités à bord : musique, GPS, température… le tout pilotable à la voix, grâce à un partenariat avec Amazon Alexa. A noter d'ailleurs ailleurs concernant Alexa, le véhicule intégrera la reconnaissance vocale afin de permettre à chaque passager de gérer sa propres playlist musicale ou autres préférences. Objectif "limiter la  distraction à bord", indique la marque.


Au centre, au niveau de l’accoudoir, un écran tactile de 8 pouces sera quant à lui dédié au passager. Mais surtout, le véhicule sera doté d’un autre écran central doté d’une caméra et nourri à l’AI et au machine learning permettant de reconnaitre les passager et de l’alerter sur son comportement au volant, comme l’endormissement. Le tout sera géré par le système opérationnel Byte OS.

 

Un design fidèle au prototype

Concernant ces écrans, rien ne change par rapport au prototype : "Ils sont exactement la même position et la même taille. c'était un tour de force parce que ce n'était pas gagné d'intégrer ce genre de choses. On redéfinit la façon de faire la planche de bord", explique Daniel Jacob, interrogé par L'Usine Digitale en marge de la conférence.. "Ce qui a changé, c'est la manière d'intégrer tout ce qui est sécurité. Pour le show-car, on n'avait pas forcément attention. On n'avait plus ou moins esquissé mais il y a des règles comme l'out of position qui sont des normes extrêmement exigeantes qui ont complètement implémentés dans la voiture de série. Et on en a profité pour le rendre plus impressionnant et intéressant à regarder."
 

Personnalisation A bord

Quant aux propriétaires du véhicule, ils bénéficieront d’un accès à Byton Life, leur permettant de gérer leurs différentes applications, mais aussi de recevoir des notifications et de recommandation personnalisées en fonction de leur utilisation. Liste de courses, gestion du planning et autres outils de productivité, smart homes… Autant de fonctionnalités qui seront gérées via cette plateforme.


Objectif, et c’était le thème de la conférence : faire gagner du temps aux utilisateurs du véhicules. "Tout est une question de temps. Il est temps d’arrêter de perdre du temps dans la circulation. Nous souhaitons vous redonner du temps", a insisté Carsten Breitfel.

 

Une appli en réalité augmentée et un showroom

Côté commercialisation, un showroom équipé ouvrira le 15 janvier 2019 à Shanghai. Ce point de vente mêlera innovations digitales et physiques pour offrir une nouvelle expérience client.
Une application, Byton Life, est également disponible pour les pré-commandes. Celle-ci permettra notamment de visualiser l’intérieur et l’extérieur du véhicule et de le préconfigurer le tout grâce à la réalité augmentée.
 

Une start-up "terre à terre"... qui compte bien bousculer le marché auto

Avec la M-Byte, Byton confirme sa volonté de bousculer l’industrie automobile traditionnelle. "Nous ne lançons pas des produits pour 7 ans. Notre véhicule sera mise à jour au quotidien", a d’ailleurs insisté Daniel Jacob, vice-président Design de la marque. Là où Byton compte faire la différence par rapport à Faraday Future, c’est d’abord par son prix. La M-Byte est annoncé au tarif de 45 000 dollars, là où Faraday Future se positionne sur un tarif revu à la baisse mais sur 75 000 dollars…Mais aussi par un management plus mature.


"La voiture qu'on va offrir sur le marché est une voiture qui n'est pas exotique du tout, qui sera tout d'abord à un prix situé en-dessous des 50 000 dollars. C'est quand même un sacré tour de force d'offrir une voiture qui est propre, électrique, connectée et relativement jolie. Car une des principales remarques concernant les voitures électriques, c'est qu'elles sont chères, qu'elles n'ont pas beaucoup de fonctionnalités et elles sont très souvent moches. On s'est simplement concentré à répondre à cela. c'est ce qui nous différencie de Faraday", déclare Daniel Jacob.


Et d'ajouter : "Mais aussi, on n'est pas à la recherche de faire une leçon à tout le monde en disant 'on est le plus intelligents, on est les plus malins'. On essaie de mixer des innovations et des technologues classiques comme la carrosserie. c'est ce qui nous différencie et qui fait d'une certaine manière qu'on est vu de façon un peu sérieuse et crédible par les investisseurs et les fournisseurs. C'étaient les fournisseurs qui nous choisissaient et non pas l'inverse. Oui, c'est une start-up, c'est innovant, mais c'est aussi 'down to earth'. Je veille à ce que ça ne parte pas dans tous les sens. (...) Ce qui aide, c'est qu'on est tous passé par pas mal d'expérience. On n'est pas des vieux routards ou des vieux renard mais on connaît tous un peu le business et on évite de tomber dans les pièges qui peuvent êtres fatals."


Mais le concurrent principal est surtout Tesla… que Byton espère bien détrôner ! Dans ce sens, Byton annonce également la commercialisation du modèle K-Byte pour 2021 et un troisième modèle en 2023

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale