Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2019] New Health Community présente Charlie, un robot médical et autonome

[UN JOUR, UNE START-UP] La start-up toulousaine New Health Community sera présente au CES 2019 de Las Vegas, sur le stand de la région Occitanie, avec Charlie, son nouveau son robot médical et autonome, dont la commercialisation est annoncée pour l'été 2019.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

New Health Community présente Charlie, un robot médical et autonome
[CES 2019] New Health Community présente Charlie, un robot médical et autonome © Home Hospital Robotics

Il se déplace dans le service de façon autonome, rassure le patient, l'accompagne pendant son séjour à l'hôpital et facilite la communication avec l'équipe médicale. "Notre objectif est à la fois de contribuer au confort du patient et de soulager le travail du personnel soignant", explique Nicolas Homehr, fondateur et principal dirigeant de la toute jeune société New Health Community, spécialisée dans le développement de solutions de e-santé et "papa" de Charlie, un nouveau robot médical et autonome.


La présence au CES 2019 de Las Vegas, aux côtés de la région Occitanie, sur le pavillon France, devrait permettre à Charlie, à la veille de sa commercialisation, de gagner en visibilité. "C'est aussi pour nous l'occasion de rencontrer d'éventuels partenaires commerciaux et de nous confronter au marché international", confie le chef d'entreprise. Conçu pour être le compagnon connecté des patients et du personnel de santé, Charlie peut accompagner et guider les patients à l'intérieur d'un service hospitalier, leur apporter des informations concrètes concernant la topographie des lieux, mais aussi sur leur parcours médical. "Des documents, dont des vidéos et autres éléments explicatifs sont mis à disposition des patients pour une meilleure communication avec l'équipe médicale", ajoute Nicolas Homehr.
 

Associer des fonctions médicales et des fonctions ludiques

Très concrètement, cette borne de 1,60 mètre et 65 kg, dotée d'un lidar et d'une caméra infrarouge pour se repérer, se déplace sur roulettes de façon autonome. Il peut franchir les seuils de porte et prendre l'ascenseur sans assistance humaine et peut converser à distance à partir d'un smartphone, d'une tablette ou d'un ordinateur, mais aussi être piloté directement par le geste, via un écran tactile ou par la voix.


Des objets connectés (tensiomètre, oxymètre, stéthoscope...), rangés dans un tiroir, permettent aux patients de participer activement et en autonomie à certains examens. Des applications de sophrologie pour la relaxation, la gestion de la douleur et du stress, sont également à disposition, sans oublier un accès à internet et des applications ludiques pour divertir le patient. "Il ne s'agit pas de se substituer aux personnels de santé, mais d'accompagner le patient pour faciliter ses échanges avec les équipes de soins et surtout prendre en compte le stress qui accompagne très souvent une hospitalisation", insiste Nicolas Homehr.
 

Une première levée de fonds prévue en 2019

Les deux premiers prototypes sont prêts. Une première pré-série va permettre de tester 4 premiers robots dès le début de l'année 2019, dans 4 environnements spécifiques : au sein d'un service pédiatrique hospitalier, au sein d'une clinique médicale et auprès d'établissements pour personnes âgées, l'un en secteur ouvert et l'autre en secteur fermé. "Nous attendons des retours d'expérience dans un délai de 3 à 6 mois pour engager l'industrialisation et la commercialisation avant l'été 2019", précise Nicolas Homehr.


Pour accompagner ce lancement commercial, la start-up prévoit une levée de fonds de 500 000 euros en deux temps, dont une première tranche de 200 000 euros devrait être bouclée dans le courant de 2019, avec l'entrée de nouveaux partenaires. L'ambition de la start-up est de sortir 1 robot par mois dès le second semestre 2019, pour atteindre un rythme de 2 à 3 robots par mois d'ici fin 2020.

 

Créée à Toulouse en septembre 2017, New Health Community, qui a par ailleurs développé une plateforme collaborative d'échanges de bonnes pratiques à destination des médecins en matière de santé publique, emploie actuellement 3 salariés. Une nouvelle société, baptisée Home-HR (pour Home Hospital Robotics) vient d'être constituée pour accompagner l'activité robotique et le lancement industriel et commercial de Charlie, dont l'effectif devrait être porté à une quinzaine de salariés d'ici fin 2020. La start-upcompte réaliser un million d'euros de chiffre d'affaires avec Charlie, dans un délai de 2 à 3 ans.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale