Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2019] Safetyn prépare le déploiement commercial de son assistant intelligent pour pilotes d'aviation générale

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

[UN JOUR, UNE START-UP] Un an après sa première participation, Safetyn retourne au CES de Las Vegas avec le Village by CA, qui se tient du 8 au 11 janvier 2019. Cette fois-ci pour préparer son déploiement commercial aux USA.

Safetyn prépare le déploiement commercial de son assistant intelligent pour pilotes d'aviation générale
Arnaud Violland, co-fondateur et président et Yves Lauriot, co-fondateur et directeur financier de Safetyn © Marina Angel

Le CES 2019 comme porte d'entrée pour le marché américain. "Il y a un an, nous sommes allés au CES de Las Vegas pour bénéficier de la notoriété que l'événement apporte aux start-up et gagner en visibilité auprès de nos partenaires français. Début 2019, nous y retournons avec l'ambition de préparer notre déploiement commercial sur le marché américain", indique Arnaud Violland, co-fondateur et président de Safetyn.


"Dans la foulée du CES, nous avons prévu d'enchainer avec trois semaines de prospection active aux Etats-Unis, en direction des écoles de pilotages, pour aller à la rencontre des pilotes américains et voir comment nous pouvons adapter notre produit à leurs besoins spécifiques", poursuit-il. L'enjeu est important, le marché américain représente plus du double du marché européen.

 

Une box portative et personnalisée pour la sécurité des pilotes de l'aviation de loisirs

Créée en novembre 2016, Safetyn développe des solutions d'assistance et de préservation de vie à destination des pilotes de l'aviation générale (petits avions de tourisme, ULM, planeurs et hélicoptères). La start-up travaille à la mise au point d'une box portative, personnalisée, multi-fonctionnelle et connectée, capable de prendre en compte l'ensemble des paramètres physiologiques du pilote (âge, expérience, données médicales...), les spécificités de l'appareil et du vol programmé et de proposer des solutions d'assistance au pilotage adaptées à toutes les situations de crise.


"L'objectif est d'anticiper sur toutes les situations qui multiplient les risques d'accidents, que ce soit les pannes techniques, les erreurs de pilotage, la dégradation des conditions météorologiques, les approches d'oiseaux ou de drones, tous les risques de collision, mais aussi d'être capable de détecter une défaillance subite du pilote, de type malaise cardiaque", souligne Arnaud Violland. Pour cela, Safetyn multiplie les partenariats avec des équipes de recherche de Centrale Lyon, de l'Isae Supaero (Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace) à Toulouse, de l'Onera (Office national d'études et de recherches aérospatiales) et du Cern (Centre Européen de Recherche Nucléaire), dont elle a intégré l'incubateur français, Innogex, dans l'Ain, en septembre 2017.

 

Signature d'une convention avec Airbus Développement

Si le siège de Safetyn est basé à Saint-Genis-Pouilly, dans l'Ain, le gros des troupes est aujourd'hui à Toulouse. Accompagnée à la fois par le Village by CA de Lyon et celui de Toulouse, la start-up a aussi bénéficié d'une phase d'accélération de 12 mois au sein d'Airbus BizLab, à Colomiers, dans l'agglomération toulousaine, qui a facilité son intégration au sein de l'éco-système aéronautique régional. Dans la foulée, elle vient de signer une nouvelle convention de partenariat avec Airbus Développement. Outre un prêt participatif de 20 000 euros, la filiale de l'avionneur européen apporte de l'expertise et du conseil et s'engage à ouvrir son carnet d'adresses. "Nous allons pouvoir travailler en collaboration avec des pilotes d'Airbus", se réjouit Arnaud Violland.

 

Une nouvelle levée de fonds prévue pour 2019

Cette convention intervient au moment où Safetyn prépare sa 2ème levée de fonds. Après un premier tour de table de 450 000 euros concrétisée en octobre 2018 auprès de business angels et de family offices, la société compte lever 2 millions d'euros supplémentaires en 2019, avec l'entrée de nouveaux partenaires, à la fois des fonds spécialisés dans le capital-risque et des industriels. Une opération sans doute conduite en deux tranches, l'une à la fin du 1er trimestre 2019 et la seconde au début de l'été. Le compte à rebours s'accélère pour la start-up, qui annonce toujours la présentation officielle de ses premiers équipements portables en juin 2019, au salon du Bourget.
 

En parallèle, d'autres produits sont déjà en cours de développement, dont une solution dédiée à la formation des pilotes, avec une interface connectée entre l'élève pilote et son instructeur. Safetyn, qui s'intéresse tout particulièrement à l'ergonomie des systèmes d'alertes et à la prise en compte de facteurs humains, avec des systèmes très sophistiqués de surveillance de la vigilance, travaille aussi sur de nouveaux programmes de R&D, notamment en direction de l'automobile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale