Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2020] Numix développe un moteur de simulation en réalité virtuelle pour serious games

La start-up tarnaise Numix sera présente au prochain CES de Las Vegas, sur le stand de la région Occitanie, avec Industry Simulator VR, son nouveau moteur de simulation en réalité virtuelle adapté à la formation en environnements à risque. Un outil dédié au développement de serious games pour l’industrie et l’énergie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Numix développe un moteur de simulation en réalité virtuelle pour serious games
Le Crue Simulator VR, un serious game développé par Numix pour EDF, concernant le passage de crue sur un barrage hydroélectrique. © Numix

Spécialisée dans la conception de solutions innovantes de formation en réalité virtuelle et augmentée, la société tarnaise Numix capitalise sur ses premières expériences pour proposer sur le marché une solution logicielle complète capable de générer de nombreux scénarios pour des serious games dédiés à la formation de personnels en environnements à risque.

 

"Inondation sur un barrage hydroélectrique, alerte majeure au sein d’une centrale nucléaire, incendie ou explosion dans une usine chimique, courts circuits sur les réseaux électriques... Nos solutions permettent, grâce à la réalité virtuelle, de confronter les personnels à des situations de crise qui seraient difficiles à reproduire dans le monde réel", explique Jeff Sebrechts, co-fondateur de Numix avec Amélie Raffenaud.

 

Des serious games pour Enedis et ERDF

Numix a déjà séduit plusieurs grands comptes de l'énergie avec ses serious games développés sur mesure. A son actif : Emily (Environnement Immersif d’Intervention Linky), un simulateur d'intervention sur le réseau de distribution électrique primé en 2017 au concours Smart Grids Awards d'Enedis. L’objectif est de former les équipes de maintenance grâce au potentiel immersif de la réalité virtuelle. Le technicien, équipé de lunettes immersives et de manettes permettant de reproduire les gestes réels, évolue dans un environnement 3D en rendu photoréaliste pour procéder aux interventions sur des concentrateurs Linky. L'outil lui permet aussi d'échanger avec son formateur, grâce au retour visuel sur un écran déporté.

 

Le serious game est aujourd'hui déployé sur 6 centres de formation d'Enedis. Numix a aussi développé une application pour ERDF qui permet d'immerger les apprenants dans un poste source. "D'autres projets sont en cours de développement, dont une formation concernant des procédures d'intervention sur des câbles souterrains", précise Jeff Sebrechts.

 

Une formation pour EDF Hydro

Plus récemment, la société gaillacoise a procédé à la numérisation complète du barrage hydroélectrique de Sarran, dans l'Aveyron pour le développement d'un produit de formation commandé par EDF Hydro. Avec Crue Simulator VR, l'objectif est de faire "vivre" à un agent le passage d’une crue sur un grand barrage grâce à une simulation réaliste en immersion complète. L’apprenant doit appliquer la consigne de crue, tout en faisant face à différents événements déclenchés en temps réel par le formateur.

 

Des partenariat avec l'Irit et l'Université Champollion

La nouvelle étape pour Numix est le développement de son Industry Simulator VR, un moteur de simulation conçu pour offrir aux clients une solution complète, générique et flexible adaptée aux besoins de leurs pôles formation. Son lancement commercial est prévu au premier semestre 2020. "Nous voulons évoluer vers des solutions standards dotées d'outils de suivi et d'analyse des parcours de formation et des moyens nécessaires pour que chaque client puisse se constituer sa propre bibliothèque d'objets et de scénarios", souligne Jeff Sebrechts.

 

La start-up travaille en partenariat avec des équipes de recherche de l'Irit (Institut de recherche en informatique de Toulouse) et avec le Serious Game Research Lab (SGRL) de l'Université Champollion, basé à Albi (Tarn). Créée en février 2014 à Gaillac (Tarn), où elle est accompagnée par la pépinière d'entreprises Granalia, Numix emploie 12 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 700 000 euros en 2018. L'effectif devrait être doublé dans un délai de deux ans. La société compte notamment sur le CES de Las Vegas pour gagner en visibilité et accélérer son développement commercial.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media