Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2020] Qualcomm se lance sur le marché de la conduite autonome

Qualcomm a mis à profit le CES 2020 pour afficher ses ambitions sur le marché du véhicule autonome. Déjà présent dans l'automobile sur les segments de la connectivité et de l'habitacle numérique, l'entreprise veut aussi sa part du gâteau alléchant que représente l'autonomie. Mais elle aura fort à faire face à la concurrence.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qualcomm se lance sur le marché de la conduite autonome
[CES 2020] Qualcomm se lance sur le marché de la conduite autonome © Qualcomm

Qualcomm a profité de l’édition 2020 du CES pour déclarer son intention de concourir sur un nouveau marché : la conduite autonome. L’entreprise est présente dans l’automobile depuis des années sur les segments de la connectivité et de l’habitacle numérique, mais elle entend désormais se lancer sur le marché de l’aide à la conduite (ADAS) et du véhicule autonome.

 

Nommée "Snapdragon Ride Platform", cette offre est pensée dans un premier temps pour les fonctionnalités de niveaux 2+, mais est aussi conçue pour pouvoir évoluer jusqu’au niveau 4+, d’après l’entreprise. La plate-forme est composée de trois éléments : un System-on-Chip (SoC) reprenant les principes de "l’informatique hétérogène" chers à Qualcomm, un accélérateur, et une pile logicielle. Qualcomm la destine aux constructeurs et aux équipementiers de rang 1. 

 

700 TOPS avec une consommation de 130 Watts

Qualcomm avance que la plate-forme peut s’adapter à tous les besoins, allant d’une puissance de calcul de 30 TOPS (30 000 milliards d’opérations par seconde) pour des cas d’usage de niveau 1 et 2 (ADAS), jusqu’à 700 TOPS pour les niveaux 4 et 5, avec une consommation de 130 watts dans ce second cas. C’est "deux fois mieux que nos compétiteurs", avance Cristiano Amon, le président de Qualcomm.

 

Les premiers kits de développement seront expédiés au premier semestre 2020, avec un objectif de mise en production en 2023. "Nous construisons un écosystème de partenaires autour de cette plate-forme", a déclaré Cristiano Amon. Les partenaires de lancement sont BlackBerry QNX, Infineon, Synopsys, Arm, Elektrobit et ON Semiconductor.

Les PC, une autre priorité

 

Cristiano Amon, le président de Qualcomm, a aussi réitéré sa volonté de s’imposer comme troisième acteur du marché PC aux côtés d’Intel et AMD. Il a vanté la croissance de l’écosystème PC de Qualcomm, qui était, il faut bien l’avouer, anémique jusqu’ici... Et reste anecdotique face aux acteurs installés. Lenovo et Asus ont été cités sur scène, et Lenovo est venu dévoiler le Yoga 5G, un ordinateur ultra portable sans ventilateur équipé d’une puce Snapdragon 8cx et d’une eSIM.  L’appareil sortira plus tard cette année avec un prix démarrant à 1499 dollars. Pas sûr qu’il trouve preneur à ce tarif.

 

Le véhicule autonome, un marché très concurrentiel

Qualcomm revendique 19 contrats avec des constructeurs automobiles sur le digital cockpit, et le leadership sur le marché de la connectivité des véhicules. L’entreprise compte certainement s’appuyer sur ces relations existantes pour pénétrer le marché de l’autonomie. Reste à voir cependant s’il fera le poids face aux spécialistes du secteur. La puissance de calcul est en effet loin d’être le seul élément déterminant pour la conduite autonome.

 

Outre la conduite autonome, Qualcomm a annoncé Car-to-Cloud, un service qui permettra aux constructeurs de faire des mises à jour fréquentes des véhicules, qu’il s’agisse de rajouter de nouvelles fonctionnalités, faire de l’analyse de données ou proposer des services payants au client final.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media