Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2020] Samsung dévoile le robot domestique Ballie et des lunettes de réalité augmentée

Vidéo L’ambition de Samsung pour la décennie à venir est de rendre nos interactions invisibles avec la technologie. Pour illustrer ce concept, il a présenté Ballie, un petit compagnon robotique, et donné un premier aperçu de ses futures lunettes de réalité augmentée.
mis à jour le 07 janvier 2020 à 14H15
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung dévoile le robot domestique Ballie et des lunettes de réalité augmentée
[CES 2020] Samsung dévoile le robot domestique Ballie et des lunettes de réalité augmentée © Samsung

Samsung a tenu une conférence résolument tournée vers le futur, ou du moins vers des cas d’usage futuristes, lundi 6 janvier au soir, lors du CES 2020. La thématique y était l’internet des objets au service de l’individu, et le géant coréen y a présenté un robot domestique sphérique et a donné un aperçu d'un prototype de lunettes de réalité augmentée. Il s’est aussi étendu sur ses ambitions en matière de smart city, mais sans dévoiler de projet concret.

 

Samsung entre dans l’arène des lunettes de réalité augmentée

L’une des annonces les plus marquantes était sans conteste le "teaser" de Samsung sur la réalité augmentée. Ce n’est pas une surprise : ce poids lourd de l’électronique grand public travaille sur la question, tout comme Facebook, Apple, Microsoft et bien d’autres. Il n’est pas plus à même de sortir un produit en 2020 que la concurrence, la technologie n’étant pas encore suffisamment mûre, mais qu’on se le dise : il faudra compter avec Samsung. Il faudra attendre au moins trois ans avant qu’un premier produit n’arrive sur le marché. Le cas d’usage présenté sur scène était un programme de rééducation avec un coach virtuel (évoquant Wii Fit) couplé à l’exosquelette GEMS (acronyme de Gait Enhancing and Motivation System). Ce dernier avait été dévoilé l’année dernière, lors du CES 2019.

 

 

Samsung est aussi revenu très rapidement sur le projet Relúmino, qui avait été incubé au sein du Samsung C-Lab en 2016 et utilisait à l’époque un Samsung Gear VR. Il s’agit d’une application de réalité augmentée conçue pour aider les malvoyants à lire ou à mieux discerner leur environnement. Elle se pose en alternative aux solutions spécialisées du marché, souvent très coûteuse et de qualité médiocre. Cho Jung-Hoon, le créateur du projet, avait à l’époque indiqué à L’Usine Digitale qu’il souhaitait développer son propre hardware. Samsung a déclaré sur scène que les travaux se poursuivent dans cet objectif.

 

Un petit robot sphérique comme chef d’orchestre de la smart home

L’annonce principale de l’événement était Ballie, un petit robot sphérique en forme de balle qui n’est pas sans rappeler le droïde BB-8 de la récente trilogie Star Wars. Ballie est présenté comme un compagnon domestique mobile qui remplit tout un tas de petits rôles : interaction avec les équipements de la smart home (téléviseur, musique, réfrigérateur, volets, aspirateur…), rappels pour son propriétaire, détection de chutes pour les personnes âgées, ou encore fonction de divertissement des animaux de compagnie en l’absence de leur maître et même envoi de vidéos de ce qui se passe au domicile.

 

 

Il s’agit d’un prototype et sa commercialisation ne se fera pas avant au moins 2022. Samsung n’est pas le premier à s’intéresser à ce type de robots (LG, entre autres, s’y était déjà essayé), mais le constructeur voit ce type d’appareils comme une catégorie majeure de produits à horizon 2030. Sa vision : un monde dans lequel les interactions directes entre l’humain et la technologie seront transparentes, car les appareils anticiperont tous nos besoins.

 

Une nouvelle enceinte connectée prévue en 2020

Malgré des débuts plus que difficiles, Samsung croit aussi toujours au potentiel de son assistant Bixby, qu’il va tenter d’imposer grâce à son offre (très conséquente) de produits électroménagers connectés. Le Coréen ne cherchera pas à s’opposer frontalement à Amazon et Google dans ce domaine, préférant se focaliser sur des commandes vocales simples et efficaces (et qui n’envoient pas de données dans le cloud), d’après les explications de Hyun-Suk Kim, président de la division Consumer Electronics de Samsung. Le fer de lance de cet écosystème sera le Galaxy Home Mini, dont la sortie est prévue cette année… et ce alors que le Galaxy Home (annoncé en 2018) n’est toujours pas commercialisé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media