Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2021] Ubiscale présente Feelloo, un collier de suivi d'activité pour chat sans abonnement

Ubiscale, jeune entreprise rennaise fondée en 2015, se lance sur le marché des accessoires pour chats. Elle a conçu Feelloo, un médaillon compact et léger qui permet de suivre les crapahutages de nos félins domestiques. Son principal atout : aucun abonnement n'est nécessaire, car il s'appuie sur le réseau Wi-Fi du domicile et, en cas de besoin, sur le réseau basse fréquence LoRA.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ubiscale présente Feelloo, un collier de suivi d'activité pour chat sans abonnement
[CES 2021] Ubiscale présente Feelloo, un collier de suivi d'activité pour chat sans abonnement © Ubiscale

A l'occasion du CES 2021, la jeune entreprise française Ubiscale, basée à Rennes, met en avant Feelloo, un médaillon connecté pour chats domestiques. Le principe de Feelloo n'est pas nouveau : le médaillon, porté sur un collier, permet au propriétaire de suivre l'activité de son animal de compagnie. Des objets de ce type existent depuis des années. Ils s'appuient sur un capteur GPS et un modem cellulaire qui envoie la position du chat à intervalles réguliers.

Pas d'abonnement
Cependant ces appareils sont typiquement assez encombrants et surtout nécessitent un abonnement mensuel pour fonctionner. C'est là que se situe l'innovation d'Ubiscale : Feelloo est compact (28 mm de diamètre pour un poids de 10 grammes) et fonctionne sans abonnement. Plutôt qu'une connexion cellulaire, il utilise la connexion Wi-Fi du domicile pour échanger des informations avec le médaillon (chemin parcouru, temps d'activité ou de sommeil quantité de sommeil).

La visualisation se fait à l'aide d'une application mobile conçue pour l'occasion. A noter que le médaillon dispose d'une autonomie de 30 jours, ce qui limite les désagréments lorsqu'il faut le retirer plus le remettre au chat. Il se charge par simple contact sur une base (livrée avec), ce qui lui permet une meilleure étanchéité.

Une localisation étendue grâce au réseau LORA
Mais qu'en est-il de la localisation en elle-même ? "Il y a deux cas de figure, explique Samuel Ryckewaert, cofondateur d'Ubiscale. Soit le chat se situe dans un rayon de 200 mètres autour de la maison, et la portée du réseau Wi-Fi nous permet de le trouver. C'est le cas le plus fréquent. S'il est au-delà, alors nous activons un réseau IoT afin d'obenir sa position GPS." Le réseau en question est LoRA, et son activation pour une durée d'un mois entraîne un coût unique de 9,90 euros.

Un choix technologique pensé autour des usages concrets de ces appareils. "Pouvoir situer son animal en temps réel est une fonction importante, mais ce n’est pas le besoin le plus fréquent", déclare Samuel Ryckewaert. La surveillance de l'état général de l'animal est le vrai besoin quotidien, croit savoir le dirigeant. Et Ubiscale a d'ailleurs commencé à travailler avec des vétérinaires pour étoffer les fonctionnalités du médaillon en la matière. Par exemple pour analyser les changements de comportements et détecter d'éventuels problèmes.

Disponible au printemps pour 99 euros
Le public semble être au rendez-vous. Ubiscale a récemment bouclé une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank. Avec 340 contributeurs et 445 préventes, l'entreprise a dépassé son objectif de moitié. "Cela nous a permis de valider l'intérêt envers notre concept et de débuter la phase d'industrialisation", commente Samuel Ryckewaert. La mise sur le marché se fera au printemps en France, avec un prix public de 99 euros. "Nous irons ensuite la commercialisation au reste de l'Europe et aux Etats-Unis."

Feelloo représente une expansion intéressante pour Ubiscale. Fondée en 2015, la start-up s'est spécialisée dans le suivi GPS à l'aide d'un capteur miniaturisé. Elle est active dans les secteurs du transport et de la logistique, ainsi que dans diverses industries et pour le monde agricole. Elle emploie 10 personnes à l'heure actuelle. Petit plus : Feelloo est made in France. "Certains composants viennent d’Asie, mais la fabrication de la carte électronique, ainsi que les pièces plastiques et l’assemblage sont fait en France. Et il a été entièrement conçu en Bretagne," précise Samuel Ryckewaert.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.