Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2022] Hyundai veut utiliser les robots pour faire le lien entre le métavers et le monde réel

L'automobile aussi peut surfer sur les thèmes à la mode. Hyundai le prouve à l'occasion du CES 2022 de Las Vegas en axant sa présentation autour du métavers et en mettant à l'honneur son thème de la "metamobility". Hyundai entend utiliser les robots, et plus particulièrement ceux de Boston Dynamics dont il s'est emparé, pour faire le lien entre les mondes virtuel et réel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Hyundai veut utiliser les robots pour faire le lien entre le métavers et le monde réel
[CES 2022] Hyundai veut utiliser les robots pour faire le lien entre le métavers et le monde réel © Hyundai

Comme à son habitude, Hyundai a profité du CES de Las Vegas pour faire part de sa vision de la mobilité à long terme. Pour cette édition 2022, ce ne sont plus les taxis volants et autres drones de livraison qui sont à l'honneur, mais le métavers. Ce concept, propulsé sur le devant de la scène par Facebook devenu Meta, reste assez flou mais peut être vu comme un ensemble de mondes virtuels interconnectés dans lequel des utilisateurs peuvent partager des expériences immersives en 3D temps réel.

Un concept de 'Metamobility'
Sous le thème principal de 'Expanding Human Reach', Hyundai a détaillé différentes présentations visant à "refléter la façon dont l'activité robotique de l'entreprise conduira le changement de paradigme vers la mobilité du future, allant au-delà des moyens de transport traditionnels pour assurer une liberté de mouvement illimitée". Le constructeur a parlé d'un concept de "Metamobility" qui permettrait d'aller "au-delà des mouvements physiques grâce à la robotique et au métavers pour affecter le changement dans le monde réel". Concrètement Hyundai explique vouloir utiliser la robotique pour connecter les mondes réel et virtuel et abolir les barrières entre ces deux univers.

Par exemple, Hyundai imagine qu'une personne réalise des taches de maintenance ou autre dans une usine à partir d'un métavers et que ce soit un robot qui réalise en vraie ces taches dans l'usine. Côté robot, Hyundai a mis à l'honneur ceux développés par Boston Dynamics dont le constructeur s'est récemment emparé. A l'inverse, Hyundai pense aussi que les appareils de mobilités permettront d'accéder au métavers que ce soit pour se divertir ou travailler durant un trajet.
 


Un nouvel appareil de mobilité
Hyundai a également profité du CES pour présenter une nouvelle plateforme modulaire baptisée PnD pour Plug & Drive. Celle-ci est présentée comme étant une solution de mobilité tout-en-un qui combine une direction, un freinage, un entraînement électrique et un matériel de suspension intelligent. Cet appareil est doté de capteurs Lidar et d'une caméra lui permettant de se déplacer de manière autonome.
 



Il est possible de rattacher le module PnD à n'importe quoi, comme une table ou un conteneur, afin de déplacer ces objets. Le but est de pouvoir rendre mobile n'importe quel objet. Différentes configurations du PnD sont possibles selon les besoins. Il est également possible d'imaginer faire du PnD un module de mobilité qui soit rattaché à une navette principale et qui se détache uniquement sur la fin du trajet pour mener son occupant à un point précis. Le module peut également être utilisé pour la logistique en étant doté d'emplacements de stockage pour entreposer des colis ou transporter des valises et bagages dans un hôtel.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.