Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2022] Mojo Vision lève 45 millions d'euros et tourne ses lentilles connectées vers le sport

Levée de fonds La start-up californienne, qui conçoit des lentilles intégrant un écran pour afficher des informations en réalité augmentée, a complété sa série B et annoncé des partenariats avec plusieurs marques de sport.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Mojo Vision lève 45 millions d'euros et tourne ses lentilles connectées vers le sport
[CES 2022] Mojo Vision lève 45 millions d'euros et tourne ses lentilles connectées vers le sport © Mojo Vision

Les lentilles connectées de Mojo Vision vont bénéficier d'un financement additionnel de 45 millions de dollars. L'entreprise, dont les lentilles intègrent un écran MicroLED caché sous un iris artificiel affichant des informations en réalité augmentée, a réalisé ce tour de table qui complète sa série B d'avril 2020 auprès d'Amazon Alexa Fund, PTC, Edge Investments, HiJoJo Partners, entre autres. Cela porte le financement total de la société à 205 millions de dollars.

Des opportunités dans le sport
La lentille connectée, qui avait été présentée au salon CES de Las Vegas en janvier 2020, est pour l'instant toujours à l'état de prototype. Mais la société a annoncé au CES cette année de nouveaux partenariats avec des marques de sport (Adidas Running, Trailforks, Wearable X, Slopes, 18Birdies), dans les domaines de la course, du golf, du yoga, du vélo et du ski afin d'explorer de nouvelles pistes de cas d'usage comprenant l'affichage des performances.

L'année dernière, Mojo Vision avait aussi intégré l'accélérateur de Disney pour un programme d'accompagnement de trois mois.

Une technologie encore loin de la commercialisation
Pour être clair, son produit reste loin d'une hypothétique commercialisation pour le moment. Dans un premier temps, Mojo Vision envisage de le proposer aux personnes malvoyantes avec comme objectif de corriger certains handicaps visuels. A cet égard, sa collaboration avec la Food and Drug Administration (FDA) est toujours d'actualité, mais elle n'a pas encore obtenu d'autorisation de mise sur le marché.

A plus long terme, la start-up présente sa lentille comme un produit de réalité augmentée grand public qui permettra d'afficher du texte et des images projetées directement sur la rétine ou même de voir dans l'obscurité. La viabilité de ce cas d'usage n'est cependant pas prouvée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.