Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2022] Qualcomm et Microsoft vont co-concevoir des puces pour la réalité augmentée

Nouveau projet commun pour Microsoft et Qualcomm : la mise au point de puces conçues spécifiquement pour la réalité augmentée et l'intégration de leurs solutions logicielles Microsoft Mesh et Snapdragon Spaces. L'objectif est de créer "des lunettes de réalité augmentée légères" qui s'adresseront à la fois au monde de l'entreprise et au grand public.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qualcomm et Microsoft vont co-concevoir des puces pour la réalité augmentée
L'HoloLens 2 est le produit phare de Microsoft pour la réalité augmentée. Il utilise une puce Snapdragon 850. © Microsoft

Lors de sa conférence du CES 2022, qui s'est tenue le 4 janvier au soir, Qualcomm a annoncé une nouvelle collaboration avec Microsoft autour de la réalité augmentée. Qualcomm fournit déjà le processeur du casque HoloLens 2, strictement réservé aux professionnels, mais les deux entreprises comptent désormais "accélérer l'adoption de la réalité augmentée à la fois sur les secteurs B2C et B2B".

Co-conception de puces et intégration logicielle
Qualcomm ne manque évidemment pas de placer une référence au métavers, vision du futur "en laquelle ils croient tous les deux". Concrètement, le partenariat portera sur le développement de plusieurs puces customisées pour la réalité augmentée dont l'objectif sera d'équiper des "lunettes de réalité augmentée légères et à la consommation énergétique optimisée pour fournir des expériences immersives et riches". L'intégration mutuelle des plateformes logicielles Microsoft Mesh et Snapdragon Spaces est également prévue.

Le marathon vers la réalité augmentée pour le grand public
Cette collaboration mettra sans doute plusieurs années à porter ses fruits, mais son annonce signale une intensification des efforts de Microsoft sur le marché de la réalité augmentée, et notamment ses visées sur le segment grand public. Il devra y faire face à des adversaires de taille comme Meta et Apple, mais aussi Niantic, Google et sans doute Samsung.

Elle vient aussi asseoir encore un peu la domination de Qualcomm sur le marché AR/VR. L'entreprise de San Diego a su s'imposer comme le seul fournisseur de System-on-a-Chip (SoC) à même d'équiper les appareils de réalité virtuelle et augmentée. Ses puces équipent aujourd'hui la totalité des produits actuellement sur le marché.

Cependant, deux choses devraient remettre en cause sa position : la première est l'arrivée du premier casque de réalité mixte d'Apple, qu'on devrait apercevoir d'ici la fin de l'année et qui utilisera un SoC fait-maison. La seconde, beaucoup plus embêtante pour Qualcomm, est le fait que Meta développe aussi ses propres puces en interne et pourrait à terme décider de se passer de ses produits. Son casque Oculus Quest 2, équipé du Snapdragon XR2, est de loin l'appareil le plus vendu du marché.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.