CES 2023 : Skyted présente un masque qui rend les appels téléphoniques confidentiels

La start-up toulousaine Skyted présentera au CES de Las Vegas deux premiers démonstrateurs d'un nouveau concept de masque muni d'un absorbeur de son pour passer des appels silencieux et sécurisés en public. La commercialisation attendue pour fin 2023.

Partager
CES 2023 : Skyted présente un masque qui rend les appels téléphoniques confidentiels
Stéphane Hersen, fondateur de Skyted, portant son invention dans une chambre anéchoïque.

Offrir à chaque voyageur une "bulle de silence", pour lui permettre de tenir des conversations téléphoniques privées en public, sans déranger le moins du monde ses voisins et sans risque d'être même entendus d'eux. L'objectif est à la fois de sécuriser les appels passés en public, mais aussi, en retour, d'isoler l'utilisateur des bruits qui l'entourent. Tel est le but recherché par Skyted, une start-up créée au début de l'année 2022 par Stéphane Hersen.

Cet ancien cadre d'Airbus, spécialisé dans la digitalisation de l'expérience passager, a lancé son projet à Singapour avant de le rapatrier au printemps dernier à Toulouse. Accélérée au sein de l'ESA BIC, l'incubateur de start-up de l'Agence Spatiale Européenne, la start-up bénéficie aussi d'un double accompagnement d'Airbus Développement et de l'IoT Valley. Deux premiers démonstrateurs seront présentés dès janvier 2023 au CES de Las Vegas.

Dans la foulée, environ 10 000 unités seront proposées en pré-ventes à partir de mars 2023 pour co-financer le développement final et l'industrialisation. La mise sur le marché est programmée pour fin 2023. Initialement conçu pour communiquer en toute discrétion à bord des avions, le produit vise dorénavant de nombreuses applications, adaptées aux communications professionnelles comme personnelles à bord de trains ou d'avions, mais aussi au travail en open space, ou encore, pour des applications ludiques.

Une technologie développée par l'Onera

Le concept développé par Skyted est basé sur un masque individuel, muni d'un absorbeur de son. Placé devant le visage, il offre à l'utilisateur une barrière acoustique qui l'isole du monde extérieur. "La voix est absorbé à 90% et les bruits extérieurs sont également absorbés et ne parasitent pas les appels", assure Stéphane Hersen.

Autre caractéristique : le masque Skyted est beaucoup moins occultant que les masques chirurgicaux, puisque l’air circule librement et ne transite pas à travers un filtre. La start-up travaille en partenariat avec des équipes CNRS du LAUM, le Laboratoire d'Acoustique de l'Université du Mans et sur la base de technologies de résonateurs développés initialement par l'Onera en vue de diminuer le bruit des moteurs d'avion. "Tout l'enjeu est d'adapter l'architecture de ces résonateurs à la taille de notre masque", précise le chef d’entreprise.

Deux premières applications spécifiques seront présentées à Las Vegas : un concept de masque équipé d'un résonateur calibré pour les conversations téléphoniques au sein d'un TGV et un second équipé d'un résonateur adapté pour écrêter seulement les fréquences les plus hautes. "L'idée est de développer une gamme de produits pour les gamers, capables d'absorber les cris ou commentaires durant les parties de jeux en ligne", explique Stéphane Hersen.

Une centaine d'emplois à horizon 2026

La start-up toulousaine travaille en parallèle au choix des matériaux. Les premiers produits devront être proposés en plastique bio-sourcés. "A terme, grâce à l'IA et à l'impression 3D, nous envisageons de développer des produits sur mesure, adaptés à la fois au visage et aux fréquences de voix des utilisateurs", insiste Stéphane Hersen.

Pour accompagner les premières étapes d'industrialisation et de commercialisation, la start-up toulousaine, qui occupe actuellement 3 personnes, prévoit de recruter une vingtaine de salariés dans le courant de l'année 2023. D'ici 2026, l'ambition affichée par Skyted est de réaliser plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires, avec un effectif d'une centaine d'emplois.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS